•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'attente a assez duré pour la rénovation du quai Taché

Des travaux de plus d'un million $ sont nécessaires au quai Taché de Kamouraska.

Le quai Taché à Kamouraska présente un risque d'effondrement selon La Mutuelle des municipalités du Québec.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Kamouraska, Gilles A. Michaud, en a assez d'attendre après Québec et Ottawa pour rénover le quai Taché de sa municipalité.

Un texte de Patrick Bergeron

Le quai est inutilisable en raison sa détérioration. Une clôture empêche d'y accéder. Au mois d'août, la Ville s'est engagée, auprès de son assureur, à réparer la clôture et à installer différentes affiches.

Au début de 2018, la Ville a fait des demandes aux divers gouvernements pour finaliser le montage financier des travaux évalués à un peu plus de 1 million de dollars.

Le quai Taché de Kamouraska est clôturé pour empêcher son utilisation.  Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le quai Taché de Kamouraska est clôturé pour empêcher son utilisation.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Le maire Michaud trouve cette situation d'autant plus frustrante que la communauté a amassé plus de 400 000 $ pour les travaux jusqu'à présent.

« Il y a des résidents qui se donnent corps et âme pour trouver chaque dollar nécessaire pour la réfection du quai. »

— Une citation de  Gilles A. Michaud, maire de Kamouraska

S'il est rénové, le quai pourrait servir de lien maritime touristique entre les deux rives du fleuve, selon les élus municipaux.

Le maire entend relancer le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral pour tenter de trouver une solution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !