•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre d'appels aux services d'urgence bondit à London

Une ambulance répond à un appel.
Les services d'urgence de London, en Ontario, ont répondu à environ 230 appels par jour en 2017. Photo: Radio-Canada / Andrew Lupton/CBC
Radio-Canada

Les ambulanciers locaux composent avec un volume d'appels grandissant tandis que les patients doivent attendre de plus en plus longtemps avant d'être admis à l'hôpital, selon un rapport présenté au conseil municipal de London mardi.

Le rapport des services d’urgence de Middlesex-London rapporte que le nombre d’appels d’urgence a augmenté de 8,39 % en 2017, comparativement aux autres années. Les appels comportant un « code 4 », qui désigne les situations où la vie du patient est en danger, ont quant à eux bondi d’environ 10 % l'an dernier.

Selon le chef des ambulanciers de London, deux facteurs expliquent cette tendance : le vieillissement de la population et la plus grande propension des gens à appeler le 911.

Michael Longeway ajoute qu’en Ontario, les ambulanciers sont de plus en plus sollicités par des gens aux prises avec une crise de santé mentale.

Un autre défi auquel les ambulanciers font face est le temps d’attente avant qu’un patient puisse être admis à l’hôpital après son transport en ambulance. Le temps normal est de 30 minutes, et tout ce qui est plus long est considéré comme un délai supplémentaire.

En tout, le nombre de délais supplémentaires a bondi de 44 % en 2017.

M. Longeway affirme que des délais supplémentaires sont causés par une pénurie de lits d’hôpital. Nos ambulanciers arrivent et il n’y a pas de place pour les patients, dit-il.

[Les gens] restent donc aux soins des ambulanciers en attendant qu’un lit se libère pour eux.

Michael Longeway, chef des services d'urgence de London

Le chef des ambulanciers de Middlesex-London affirme que son département travaille en collaboration avec les services de santé de la Ville afin d’accélérer l’admission des patients à l’hôpital.

Il est encore tôt pour tirer des conclusions, mais nous voyons du progrès, dit M. Longeway. Selon lui, ce problème n’est pas spécifique à London, mais s’applique à toute la province.

D’autres statistiques du rapport de performance de 2017

  • Le temps de réaction pour les appels de « code 4 » est en moyenne de 1 minute et 18 secondes.
  • 89 % des appels viennent de London.
  • Plus de la moitié des patients étaient âgés de plus de 60 ans.
  • Les ambulanciers ont sauvé 45 patients en arrêt cardiaque.

Avec les renseignements de CBC

Windsor

Services aux citoyens