•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse du nombre de cégépiens attendus à Carleton-sur-Mer

Campus collegial de Carleton-sur-Mer
Campus collegial de Carleton-sur-Mer Photo: Radio-Canada

Depuis 2015, le nombre d'étudiants attendus chaque automne au campus de Carleton-sur-Mer du Cégep de la Gaspésie et des Îles est en baisse. Il y a quatre ans, 253 étudiants y étaient attendus, contre 188 cette année.

Un texte de Émilie Talbot-Hamon

L’institution ne connaît pas les causes précises de cette diminution qui touche, entre autres, le programme technique d’intervention en délinquance. Selon le directeur général du cégep, Yves Galipeau, le programme accueillait deux cohortes il y a quelques années, comparativement à une cet automne. Ce programme-là, qui avait une relative exclusivité à l’est de Montréal, a maintenant de la concurrence ailleurs, indique-t-il.

Monsieur Galipeau note aussi qu’il est plus difficile d’attirer et de retenir des étudiants des secteurs de Bonaventure et de Paspébiac.

Peut-être que des étudiants choisissent d’aller vers les grands centres pour les études collégiales plutôt qu’au campus en se disant : "bon, de toute façon, pour les études universitaires, faudra s’établir à Rimouski ou à Québec. Tant qu’à déménager, faisons-le tout de suite!''

Yves Galipeau, directeur général du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Au cours des prochains mois, l’institution compte déployer des efforts pour renverser la vapeur et mieux comprendre la baisse du nombre de demandes d'admission à Carleton-sur-Mer.

Nombres d'étudiants attendus par campus

  • Gaspé : 675 (671 en 2017)
  • École des pêches et de l'aquaculture du Québec : 101 (98 en 2017)
  • Carleton-sur-Mer : 188 (203 en 2017)
  • Îles-de-la-Madeleine : 139 (161 en 2017)

Nombre d’étudiants stable sur les campus gaspésiens

Malgré la baisse du nombre d’étudiants attendus à Carleton-sur-Mer, le Cégep s’attend à accueillir 1103 étudiants cette année dans les quatre campus de la Gaspésie et des Îles, une trentaine de moins que l’automne dernier.

D’année en année, le nombre de demandes d’admission est sensiblement le même. L’organisation avance que cette stabilité est due, entre autres, aux efforts de recrutement à l’extérieur de la région.

Yves Galipeau soutient que les programmes qui offrent la double diplomation* sont particulièrement populaires, en particulier dans des programmes qui étaient plus sensibles. Technique de maintenance industrielle, par exemple, on a 17 étudiants qui nous arrivent en double diplomation, donc c’est un apport considérable. En aquaculture, aussi, on a des étudiants qui viennent en double diplomation, qui s’ajoutent aux étudiants nationaux.

L'année dernière, le Cégep affirmait que les deux tiers de ses étudiants venaient de la Gaspésie, et que le tiers étaient des étudiants de l'extérieur. Cette statistique serait stable pour le moment, mais l'organisation s'attend à ce que les étudiants hors région deviennent plus nombreux d'ici les prochaines années.

*Les programmes qui offrent la double diplomation permettent à des étudiants internationaux de se voir reconnaître les études faites dans leur pays et de suivre une formation complémentaire qui leur donnera un diplôme du cégep.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Éducation