•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guerre commerciale : Québec débloque 863 millions en soutien aux entreprises

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard, entouré de plusieurs de ses ministres, a annoncé son plan pour aider les entreprises à faire face aux augmentations de tarifs douaniers entre le Canada et les États-Unis.
Le premier ministre du Québec Philippe Couillard, entouré de plusieurs de ses ministres, a annoncé son plan pour aider les entreprises à faire face aux augmentations de tarifs douaniers entre le Canada et les États-Unis. Photo: Radio-Canada

À une semaine du déclenchement des élections, le gouvernement de Philippe Couillard sort un arsenal de 863 millions de dollars sur cinq ans pour aider les entreprises à faire face à la guerre tarifaire entre le Canada et les États-Unis, qui ont déjà un impact sur les liquidités de nombre d'entre elles.

Un texte de Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec

Ce plan d'aide vise notamment à encourager la poursuite des investissements pour que se maintienne la solidité actuelle de l'économie. Les retombées attendues de cet effet de levier sont estimées à plus de 3 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années.

Nous vivons une situation exceptionnelle qui commande une réponse exceptionnelle.

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Une mesure phare du plan bonifiera temporairement le crédit d’impôt à l’investissement, destiné principalement aux entreprises du secteur de la fabrication et de la transformation. Plus de 5000 entreprises pourraient en bénéficier. D’ici 2023, elle devrait coûter près de 340 millions de dollars.

La cotisation des entreprises au Fonds de service de santé sur la masse salariale sera réduite dès maintenant, alors qu’elle devait l’être progressivement d’ici 2022. Cette mesure fera perdre 260 millions de dollars au Trésor public.

À la Fédération canadienne des entreprises indépendantes, le directeur des affaires provinciales pour le Québec Bruno Leblanc se réjouit de la baisse de cette taxe « difficile à absorber ».

On donne un peu d'air sur le plan de la compétitivité.

Bruno Leblanc, directeur des affaires provinciales pour le Québec à la Fédération canadienne des entreprises indépendantes

Des dizaines de millions de dollars sont aussi prévus en aide aux entreprises, notamment dans le secteur agricole, par l’octroi de subventions, prêts et garanties de prêts. Par exemple, 90 millions de dollars deviennent disponibles sur deux ans sous forme de prêts afin de compenser jusqu'à 75 % des droits antidumping ou tarifaires.

De plus, 55 millions de dollars iront aussi directement à des mesures d’appui à la formation de la main-d’œuvre et 15 millions au développement de nouveaux marchés.

Mesures en vigueur

La plupart des mesures annoncées entrent en vigueur immédiatement.

Un nouveau gouvernement, fait-on savoir, devrait maintenir ce plan de soutien au risque de devoir provoquer de lourdes conséquences. En effet, ce plan de soutien découle de rencontres au sommet avec les représentants patronaux et syndicaux québécois dans les dernières semaines.

Le pari qu'on envoie à M. Trump, c'est quoi? Faites ce que vous pensez devoir faire. Nous, on va produire le mieux possible, le plus possible, au meilleur coût possible, puis on va gagner.

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Rappelons qu’en mai, l’administration du président américain Donald Trump a imposé des tarifs de 25 % sur les exportations canadiennes d’acier et de 10 % sur celles d’aluminium.

La valeur de ces exportations est estimée à 16,6 milliards de dollars. Ottawa a ensuite répliqué par de nouveaux tarifs sur une valeur équivalente d’importations diverses provenant des États-Unis.

Les augmentations de tarifs douaniers entre le Canada et les États-Unis entraînent une baisse variant de 0,3 % à 0,4 % du produit intérieur brut.

Politique provinciale

Politique