•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est un départ pour la Coupe du monde de paracyclisme à Baie-Comeau

Un athlète s'entraîne à Baie-Comeau en vue de la Coupe du monde de paracyclisme.

Un athlète s'entraîne à Baie-Comeau en vue de la Coupe du monde de paracyclisme.

Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Radio-Canada

Les compétitions de la Coupe du monde de paracyclisme sur route de Baie-Comeau commencent mercredi. Il s'agit de la dernière étape de la Coupe du monde 2018. D'ici dimanche soir, les spectateurs de la Côte-Nord pourront observer en pleine ville la force de ces athlètes venus de partout dans le monde.

Baie-Comeau renoue avec ces athlètes qu'elle avait accueillis à quatre reprises de 2010 à 2013.

À 29 nations, tout près de 200 athlètes, je pense qu'on peut parler d'un franc succès pour un événement de Coupe du monde, encore une fois, qui se tient à l'extérieur de l'Europe.

Louis Barbeau, délégué technique pour l’Union cycliste internationale

Le parcours de neuf kilomètres et demi est situé en plein coeur du secteur Mingan. Les citoyens seront donc aux premières loges pour encourager les athlètes.

Il y a de beaux paysages. L'accueil est très chaleureux. Même aujourd'hui, sur la reconnaissance du parcours, ce matin, on a pu voir les gens sortir de la maison et ils nous encouragent déjà.

Dorian Foulon, paracycliste de l’équipe de France

En raison des courses, l'accès à l'hôpital et à une résidence pour personnes âgées sera toutefois plus compliqué cette semaine. Un plan d’urgence a toutefois été mis en place avec les ambulanciers et la Sûreté du Québec il y a plusieurs mois.

L'équipe canadienne présente une trentaine d'athlètes répartis dans les différentes épreuves. Une délégation québécoise est aussi sur place avec certains coureurs qui font leurs débuts dans ce sport.

Ça permet à de nouveaux athlètes de venir se mesurer à l'élite mondiale, de voir où ils se situent, ce qu'on ne ferait probablement pas si on devait aller à l'extérieur, explique Louis Barbeau.

Ces nouveaux venus rouleront toute la semaine auprès de ceux qui, d'ici dimanche, seront sacrés champions de la Coupe du monde cette saison.

Pendant la Coupe du monde, les spectateurs de la Manicouagan pourront voir des représentants de pays considérés comme des puissances en cyclisme comme la Nouvelle-Zélande, la France et l'Angleterre.

D’après les informations de Marlène Joseph-Blais

Côte-Nord

Parasports