•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique décrète l’état d’urgence en raison des feux de forêt

Des flammes brûlent des troncs d'arbres le long d'un chemin forestier près de Fort St. James
Un feu le long d'un chemin forestier près de Fort St. James Photo: La Presse canadienne / Darryl Dick
Radio-Canada

Le gouvernement de la Colombie-Britannique déclare l'état d'urgence dans la province en raison des 566 feux de forêt qui font rage et après le lancement d'ordres d'évacuation et d'alertes concernant la qualité de l'air.

L’état d'urgence restera en vigueur pendant 14 jours et pourra être prolongé si nécessaire, indique mercredi le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth.

Son déclenchement a pour but de faciliter la bonne coordination des aides financières ou matérielles d’Ottawa, du gouvernement provincial et des localités.

« La sécurité publique est notre priorité [...] et, comme le nombre de feux de forêt risque d’augmenter, nous voulons que la Colombie-Britannique ait toutes les ressources dont elle a besoin à sa disposition », ajoute M. Farnworth.

Un camion roule sur l'autoroute 27 dans un épais nuage de fumée entre Vanderhoof et Fort St. JamesUn camion roule dans un épais nuage de fumée sur l'autoroute 27 entre Vanderhoof et Fort St. James Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

Une année dévastatrice

D’après BC Wildfire, plus de 381 000 hectares ont brûlé en Colombie-Britannique jusqu'à présent en 2018, soit la quatrième année la plus dévastatrice. L’année 2017 était la pire de toutes, car 1,2 million d’hectares y sont partis en fumée, précise l’organisme qui est responsable de coordonner la lutte contre les incendies de forêt.

« Les feux sont répartis dans toute la province, alors qu’en 2017 ils étaient concentrés dans quelques régions, comme celle de Cariboo », dit Mike Farnworth. L’État d’urgence lancé à l'époque avait duré 10 semaines.

Un hélicoptère largue de l'eau sur un feu de forêt près de Fraser Lake en Colombie-Britannique le 15 août 2018Un hélicoptère arrose un feu de forêt près de Fraser Lake Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

Au 14 août 2018, environ 3050 personnes avaient dû quitter leurs maisons à cause des feux de forêt. Les pompiers sont appuyés par des collègues d’autres provinces ainsi que des Territoires du Nord-Ouest, de l’Australie, du Mexique et de la Nouvelle-Zélande.

La fumée des incendies a réduit la visibilité dans de nombreuses communautés depuis des jours, voire des semaines. Des avis de mauvaise qualité de l’air rappellent aux gens à la santé fragile de ne pas s’aventurer dehors.

Le temps sec et chaud qui sévit dans une grande partie de la Colombie-Britannique doit se poursuivre dans les prochains jours, selon Environnement Canada.

Colombie-Britannique et Yukon

Feux de forêt