•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

79 places subventionnées en milieu francophone, un nouveau centre éducatif à Saskatoon

Des enfants écoutent une éducatrice leur faire la lecture.
Les 35 places du Centre éducatif de la petite enfance dans la nouvelle École du Parc sont le résultat de ce financement. Photo: Radio-Canada / Josée Ducharme
Radio-Canada

Après la distribution de près de 600 places dans des services de garde agréés à travers la province au printemps, 447 ont été à présent réparties dans les communautés de Saskatoon, de Regina, de Prince Albert, de Beauval et de Vonda. De ce nombre, 79 places subventionnées reviennent à la communauté francophone, dont une trentaine serviront à la création d'un nouveau centre éducatif à Saskatoon.

L'annonce de la province permet de constater que le centre éducatif Co-op CHACHA obtient 37 places subventionnées. Ce centre est enregistré sous le nom de Paul Maluvengi, qui a confirmé l'information.

L'emplacement du nouveau centre éducatif à Saskatoon n'est pas encore déterminé, selon M. Maluvengi, qui précise toutefois qu'il gère déjà une garderie agréée en milieu familial sur la 2e Rue Est.

Mercredi, l'annonce de la province indique également que le financement du fédéral a permis la création de 35 places au centre éducatif de la petite enfance dans la nouvelle École du Parc de Regina. Elle comprend également l'ajout de 2 places au centre éducatif La petite jungle de l'École Providence, à Vonda, et de 5 places au centre éducatif Trésors du monde, à Prince Albert.

Signé cette année, l'Accord entre le Canada et la Saskatchewan sur l'apprentissage et la garde des jeunes enfants promettait la création de 1015 places en service de garde agréé et 1500 places en garderie familiale.

Cet accord vise à investir 41 millions de dollars sur trois ans pour améliorer l’apprentissage préscolaire et le service de garde en Saskatchewan.

Cet investissement du fédéral permettra « d’élargir le système, d’abaisser les barrières qui freinent l’accès aux familles à un service de garde abordable et de haute qualité », selon le député saskatchewanais et ministre canadien de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale. « Cela aidera à assurer le meilleur départ possible dans la vie », dit-il.

Saskatchewan

Éducation