•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Hells Angel qui serait à la tête d'un réseau de trafic de drogue arrêté à Saguenay

Un homme aux cheveux longs accompagné de deux policiers de l'Escouade régionale mixte
Bernard Plourde après son arrestation le 15 août 2018 Photo: Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette
Radio-Canada

La tête dirigeante alléguée d'un important réseau de distribution de stupéfiants au Saguenay-Lac-Saint-Jean a été arrêtée ce matin. Bernard Plourde, 55 ans, de Laterrière, un membre en règle des Hells Angels du chapitre de Trois-Rivières, fait face à des accusations de complot, de trafic de drogue et de gangstérisme.

Un texte de Mélissa Savoie-Soulières

Des perquisitions ont été menées à son domicile et à d'autres endroits stratégiques pour une deuxième fois depuis novembre. Au total, près de 150 000 $ de biens, dont des voitures et des armes de poing, et près de deux kilogrammes de cocaïne ont été saisis. Cette drogue était presque pure, ce qui indique aux policiers qu'elle était destinée aux revendeurs.

Une moto avec l'inscription Hells Angels Trois-RivièresUne moto saisie chez Bernard Plourde à Laterrière lors de la perquisition du 15 août 2018 Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

« Comme nous avons procédé à l'arrestation de la tête dirigeante aujourd'hui [mercredi], la cocaïne saisie dans son milieu était pour la distribution sur la route », explique le porte-parole de l'Escouade régionale mixte, Hugues Beaulieu.

Les policiers ont aussi saisi 1000 comprimés de métamphétamine, deux livres de cannabis, 250 grammes de hachisch et 500 millilitres de GHB lors de ces deux frappes.

Le message est clair depuis un certain temps. C’est les têtes dirigeantes auxquelles on veut s’attaquer. Donc, ce n’est pas pour rien qu’il [Bernard Plourde] a été arrêté ce matin.

Hugues Beaulieu, porte-parole de l'Escouade régionale mixte

Par ailleurs, un autre membre en règle des Hells Angels a aussi été arrêté par l’Escouade régionale mixte. Il s’agit de Jean-François Bergeron de Desbiens. Il fait face à des accusations semblables à celles déposées contre Bernard Plourde.

Un homme barbu avec les cheveux longs attachés et des lunettes marche derrière un policier, menottes aux poignetsJean-François Bergeron, un membre en règle des Hells Angels, après son arrestation le 15 août 2018 Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Marc Gagnon de Laterrière, un sympathisant des Hells Angels qui est le beau-frère de Bernard Plourde, et Simon Frenette de Québec ont aussi été arrêtés pour des motifs similaires.

Les quatre individus ont comparu à Québec mercredi après-midi.

Menotté, un homme marche à côté d'un policier. Marc Gagnon, un sympathisant des Hells Angels, après son arrestation le 15 août 2018 Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Plusieurs moyens d'enquête ont été utilisés pour en arriver à cette opération policière, dont l'écoute électronique. La police affirme que l'enquête durait depuis déjà plusieurs mois et qu'elle a culminé mercredi avec l'arrestation de la tête dirigeante du réseau.

Ces arrestations s’inscrivent dans la deuxième phase du projet Nocif mené par l’Escouade régionale mixte. Cette escouade est formée de policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), de la Sécurité publique de Saguenay et de la Sûreté du Québec (SQ).

Rappelons qu’en novembre 2017, ces policiers avaient procédé à une importante opération à Saint-Honoré, à Laterrière et à Larouche dans le cadre de ce projet.

Des policiers de l'Escouade régionale mixte devant la maison de Bernard Plourde.Les policiers ont mené une perquisition tôt le 15 août à la résidence de Bernard Plourde. Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Avec la collaboration de Priscilla Plamondon Lalancette et de Louis Martineau

Saguenay–Lac-St-Jean

Crimes et délits