•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Christine Hallquist pourrait devenir la première femme transgenre élue gouverneure

Christine Hallquist, une femme transgenre, candidate démocrate au poste de gouverneur du Vermont.
Cette élection intervient à un moment d'incertitude pour les droits des transgenres, qui se sont améliorés sous l'administration du président démocrate Barack Obama. Photo: Reuters / Stringer .

En remportant la primaire démocrate mardi soir au Vermont, Christine Hallquist pourrait devenir la première femme transgenre élue gouverneure aux États-Unis en novembre prochain.

Selon des résultats partiels, rapportés par les médias, Christine Hallquist a obtenu cette nomination historique contre trois autres démocrates pour devenir ainsi la première candidate transgenre de l'un des grands partis de l'histoire américaine.

Elle affrontera le gouverneur sortant Phil Scott, un républicain, à l'élection générale du 6 novembre.

« J’ai très hâte de me lancer dans cette campagne avec toi, Bernie Sanders. Nous ferons en sorte que les électeurs du Vermont et de toute la nation soient fiers », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter, saluant au passage la victoire de son compatriote dans la primaire sénatoriale démocrate.

La victoire de Christine « est un moment déterminant dans le mouvement pour l'égalité des personnes trans », s’est réjouie Annise Parker, présidente et chef de la direction du LGBTQ Victory Fund, une organisation qui tente de faire élire des lesbiennes, des gais, des bisexuels et des transgenres.

Christine Hallquist « est simplement devenue la première candidate trans/non-binaire au poste de gouverneur d'un parti politique principal dans l'histoire des États-Unis », ajoute le Victory Fund.

Cette élection intervient à un moment d'incertitude pour les droits des personnes transgenres, qui se sont améliorés sous l'administration du président démocrate Barack Obama. Ils ont toutefois été mis à mal depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche.

Encouragés par la percée de 2017, qui a donné des mandats à au moins 10 d'entre eux au pays, un nombre record, les candidats transgenres espèrent en faire élire le plus grand nombre possible aux élections de mi-mandat.

Cette année, 43 candidats transgenres se sont présentés à tous les niveaux politiques aux États-Unis, la plupart démocrates, mais quelques-uns se sont présentés comme indépendants ou pour le Parti vert, explique Logan Casey, chercheur associé à la Harvard T.H. Chan School of Public Health.

Avant cette élection, seuls quatre candidats transgenres ont remporté des primaires cette année, 17 ont perdu les élections primaires ou générales et 21 doivent encore faire face aux électeurs.

Qui est Christine Hallquist?

Christine Hallquist était autrefois connue sous le nom de David, un ancien directeur général de la Vermont Electric Cooperative qui a fait publiquement la transition vers une identité féminine, tout en dirigeant le service public d'électricité en 2015.

Alors que de nombreuses personnes transgenres évitent leur nom donné à la naissance, qu'elles changent au moment de la transition, Hallquist a fait de David son deuxième prénom et parle confortablement de son identité précédente.

Son expérience a fait l’objet d’un film réalisé par son fils, Derek Hallquist, intitulé Denial.

À l'origine, il s'agissait d'un documentaire sur l'entreprise électrique du Vermont qui s'occupe des changements climatiques, mais le film est devenu une histoire personnelle. Christine Hallquist s'est révélée en tant que personne transgenre pendant le tournage.

En novembre dernier, une autre femme transgenre avait remporté une victoire historique. Danica Roem était devenue la première personne ouvertement transgenre à intégrer le parlement d'un État américain, soit celui de la Virginie.

« Victoire », a d'ailleurs écrit Danica Roem mardi soir dans ses félicitations, sur Twitter, à Christine Hallquist.

L'État du Vermont a la réputation d'être en première ligne des questions liées au genre. Il a également été le premier État à autoriser les unions civiles pour les couples de même sexe en 2000. Neuf ans plus tard, il est devenu le premier État à légaliser le mariage homosexuel.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Politique américaine

International