•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux bisons s’aventurent en dehors du parc national Banff

Deux bisons près de deux bisonneaux.
Depuis leur réintroduction dans le parc, en 2017, les femelles ont donné naissance à 17 bisonneaux. Photo: Parcs Canada / Peter White
Radio-Canada

Deux bisons ont quitté les limites du parc national Banff, en Alberta, seulement une semaine après avoir été libérés de leur enclos de 1200 kilomètres carrés.

« Nous suivons leur comportement et leurs déplacements de près », dit Bill Hunt, responsable de la préservation des ressources au parc. « La sécurité est notre priorité, donc nous avons fait en sorte d’avertir les visiteurs présents dans les terrains de camping avoisinants. »

Des membres du personnel responsable de la faune se sont également rendus dans deux terrains de camping équestres, pour apprendre aux campeurs et aux cavaliers comment agir face à un bison.

Ces deux bisons font partie du projet pilote de réintroduction du bison dans le parc national Banff. En février 2017, 16 bisons s’étaient installés dans la vallée Panther River, au nord de Banff. Les 10 femelles ont, depuis, eu deux portées, ce qui porte le nombre total du troupeau à 33.

Un retour possible

Les représentants du parc disent qu’ils s’attendaient à la possibilité que les bisons sortent du territoire du parc, et travaillent en partenariat avec la province et les propriétaires terriens de la zone pour tenter de les ramener vers le parc.

Trois bisons adultes traversent une rivière.La libération des bisons vient couronner 10 ans de travail des biologistes de Parcs Canada. Photo : Parcs Canada / Dan Rafla

« Nous souhaitons qu’ils restent dans le parc autant que possible, et nous ne voulons pas courir le risque qu’ils encouragent d’autres animaux à faire la même chose », explique Bill Hunt. « Pour l’instant, l’endroit où ils se trouvent ne pose pas de problème en ce qui concerne la sécurité et ils ne risquent pas d'être face à du bétail. »

« Ils ont besoin de voir leur territoire et de se rendre compte de ce qui est disponible », ajoute-t-il.

Selon lui, les deux bisons, des mâles, reviendront certainement vers le troupeau quand la saison de reproduction commencera, soit dans quelques semaines.

Les chasseurs invités à faire preuve de retenue

Le bison des plaines n’est pas considéré comme un animal sauvage sur les terres de la province. La ministre albertaine de l’Environnement, Shannon Phillips, avait dit que le troupeau de Banff serait protégé par un décret ministériel, mais celui-ci n’est pas encore en place.

« Le processus de rédaction du décret a commencé, a-t-elle déclaré dans un communiqué, mais il a pris du retard en raison d’un incendie dans un bâtiment du ministère, ce qui a contraint le personnel travaillant sur ce dossier à se déplacer. » Le décret devrait cependant être signé d’ici la fin du mois, selon la ministre.

En attendant, elle demande aux gens qui vivent, travaillent ou sont en visite près du parc national Banff d’informer les représentants du parc s’ils voient un bison sur une terre provinciale.

« Nous demandons aux chasseurs de faire preuve de retenue s’ils voient un bison », a indiqué la ministre. « Le bison étant une espèce importante pour les Albertains et les Canadiens, je demande aux Albertains de nous aider à garantir le succès du projet de réintroduction. »

Dans le cas où on se trouve face à face avec un bison, il est conseillé de lui laisser de l’espace et de reculer lentement. Les cavaliers qui souhaiteraient familiariser leur cheval avec l’animal peuvent se rendre au Ya Ha Tind Ranch, où se trouvent quatre bisons domestiqués.

Alberta

Faune et flore