•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Vue sur quelques tables dans une grande salle. À chacune des tables, il y a deux personnes qui discutent ensemble. Il y a des papiers sur les tables.

Les recruteurs de l'entreprise Four20 ont fait des centaines d'entrevues mardi lors de la foire de l'emploi à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

Radio-Canada

Près de deux mois avant la légalisation du cannabis au Canada, l'entreprise albertaine Four20 organise une foire de l'emploi, mardi, à Calgary, pour pourvoir environ 150 postes dans les sept commerces pour lesquels elle a déjà reçu un permis de la Ville.

Un texte de Charlotte Dumoulin

Le profil idéal? Plutôt une personne passionnée par l’industrie du cannabis et qui se voit à long terme dans l’entreprise.

« Nous cherchons des gens de divers horizons », explique Jeff Mooij, président et directeur général de l’entreprise Four20 Premium Market.

Celui-ci recrute, entre autres, des spécialistes en vente, des superviseurs, des contrôleurs d’inventaire et des gérants.

Four20, qui s’est déjà lancée dans l’industrie du cannabis médicinal en Alberta, espère maintenant devenir un chef de file dans celle du cannabis à usage récréatif.

Le président de l’entreprise, qui considère ce milieu comme étant complexe et encore embryonnaire, ne s’attend pas à ce que les futurs employés soient déjà des experts. Ils recevront de toute façon une formation de deux semaines, assure-t-il. Ce qu'il recherche surtout, ce sont des gens qui ont soif d’apprendre.

Par ailleurs, l’une des recruteuses présentes à la foire de l’emploi explique que Four20 souhaite faire un travail d'information auprès de la population pour permettre aux consommateurs de faire des choix éclairés.

« Nous cherchons des gens qui veulent sensibiliser et informer les autres. Nous voulons des passionnés. C’est une nouvelle industrie. Nous voulons être les meilleurs et nous voulons que les gens nous voient comme une entreprise professionnelle », dit Audrey Slack, recruteuse de l'entreprise.

Elle ajoute qu’une vérification des antécédents judiciaires sera aussi nécessaire avant l'embauche.

L’appel de l’entreprise bien entendu

Déjà avant l’ouverture de la foire, près d’une centaine de personnes, âges et sexes confondus, faisaient la file à l’entrée.

Cette foire de l’emploi était l’occasion pour les Calgariens de remettre leur curriculum vitae ainsi que de passer une entrevue d’environ une dizaine de minutes.

Darion Geedes, 23 ans, aimerait être l’un de ceux qui obtiendront un poste de gérant dans l'une des boutiques qui s'ouvrira après la légalisation le 17 octobre. Il vit actuellement à Camrose, mais est prêt à déménager à Calgary s’il obtient un poste.

« Four20 est une entreprise inclusive. Ce n'est pas important si on consomme ou non du cannabis. C’est un choix personnel », pense-t-il.

Four20, qui a fait une trentaine de demandes de permis au total en Alberta, prévoit faire d'autres demandes notamment à Edmonton, à Lethbridge et à Okotoks, où elle compte ouvrir des boutiques.

Pour l’heure, la Ville de Calgary a déjà approuvé 102 demandes de permis pour ouvrir une boutique de cannabis. Il y en a 99 qui ont été refusés, et 24 qui sont en appel.

Alberta

Drogues et stupéfiants