•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fébrilité dans l'air à l'approche des Championnats canadiens de canoë-kayak de vitesse

Des athlètes de canoë-kayak en action à Sherbrooke.

Des athlètes de canoë-kayak en action à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dès le 28 août, le lac des Nations sera envahi par des milliers d'athlètes en provenance d'une quarantaine d'équipes canadiennes pour les Championnats canadiens de canoë-kayak de vitesse. « C'est le plus gros événement depuis la tenue des Jeux du Canada en 2013 », tient à rappeler le président du comité du sport et du plein air de Sherbrooke, Pierre Tremblay.

À deux semaines du début des compétitions, le conseiller municipal songe déjà aux retombées économiques liées à la tenue de l'événement.

Au niveau des chambres d'hôtel, tout est déjà complet. Pour les gens à la dernière minute, ils devront être hébergés un peu plus loin, à savoir dans le secteur de Granby ou Drummondville.

Selon Destination Sherbrooke, le tourisme sportif a aussi un impact financier à long terme non négligeable sur la région.

La retombée en visibilité sera à la grandeur du Canada ce qui, très souvent, donne aux gens l'envie de revenir à Sherbrooke, ajoute Lynn Blouin, directrice à la promotion du tourisme d'affaires et sportif à Destination Sherbrooke. On l'a déjà vu dans le cadre des Jeux du Canada. Ils reviennent à Sherbrooke comme destination pour les vacances.

La délégation locale de Sherbrooke sera composée de 11 athlètes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La délégation locale de Sherbrooke sera composée de onze athlètes.

Photo : Radio-Canada

Un coup de pouce au club nautique

La délégation locale de Sherbrooke sera composée de 11 athlètes. A-t-elle des espoirs de médailles? Le président de la compétition et du club nautique de Sherbrooke, Nicolas Lemay, ne veut pas se mouiller sur la question.

Le sport, c'est ingrat. On aimerait dire que oui, mais on se croise les doigts pour que nos athlètes fassent du mieux qu'ils le peuvent et qu'ils s'amusent sur l'eau. C'est l'objectif principal, dit-il.

Les Championnats canadiens permettront aussi au club de faire le plein de nouveau matériel.

On a des commanditaires qui vont nous aider au niveau financier et de l'équipement. C'est de l'argent que le club n'aura pas besoin de dépenser, explique Nicolas Lemay. On espère être capable de finir l'événement avec un certain profit pour permettre au club d'acheter des embarcations, des pagaies ou des rames pour les jeunes.

Les athlètes sherbrookois sont prêts, mais fébriles à l'idée de compétitionner devant leurs proches.

C'est la première année que je compétitionne aux championnats canadiens au Québec, explique l'athlète Anne-Catherine Lavallée-Latour. C'est excitant, je suis contente que toute ma famille puisse venir et mes amis.

J'ai hâte de présenter mon équipe aux gens de Sherbrooke. C'est le plus beau parcours au Canada.

Une citation de : Anne-Catherine Lavallée-Latour, athlète

L'heure est aux derniers préparatifs

En attendant l'arrivée des athlètes, le comité organisateur s'occupe des derniers préparatifs. Il faut, entre autres, se débarrasser des plantes aquatiques.

On a déjà commencé. On en est à enlever les algues pour ne pas interférer avec les compétitions, explique Pierre Tremblay.

Des tours de départ seront aussi installées sur le lac et un parcours de 1000 mètres avec 10 corridors sera mis en place sur le plan d'eau.

L'organisation est encore à la recherche de bénévoles qui ont un permis d'embarcation ou encore qui souhaiteraient participer à l'accueil des athlètes et des visiteurs.

Ces derniers pourront assister gratuitement aux compétitions du 28 août au 2 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !