•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encourager les nouveaux Canadiens à voter aux élections municipales

Une affiche jaune et bleu.

La campagne, Got Citizenship? Go vote!, (Vous avez la citoyenneté? Allez voter!) vient d’être lancé par le Partenariat en immigration de Winnipeg (IPW).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec les élections municipales qui se tiendront cet automne à Winnipeg, un groupe s'organise afin d'encourager les nouveaux Canadiens à se prévaloir de leur droit de vote et à faire valoir leur opinion en matière de politique municipale.

La campagne, Got Citizenship? Go vote!, (Vous avez la citoyenneté? Allez voter!) vient d’être lancée par le Partenariat en immigration de Winnipeg (IPW).

« Traditionnellement, le pourcentage de vote des Canadiens issus de l’immigration et des réfugiés est très bas, affirme Abdikheir Ahmed, directeur de l'IPW. Nous devons changer cette tendance et faire en sorte que plus de nouveaux arrivants winnipégois se déplacent pour voter afin qu’ils aient un mot à dire dans le choix de leur conseiller municipal et scolaire. »

Selon des chiffres de l’IPW, 25 % de la population de Winnipeg est issue de l’immigration et presque une personne sur deux est un immigrant ou un enfant d’immigrant.

Des brochures, écrites dans 12 langues, expliquant les détails du vote seront distribuées. Les personnes concernées peuvent donc connaître le rôle du maire, les responsabilités de l’administration municipale, les endroits pour voter, les pièces d’identité nécessaires ou encore simplement l’importance du geste de voter.

Pour l'IPW, il est important que la voix des nouveaux citoyens soit entendue, pour assurer une représentation juste de la population winnipégoise. Selon Noëlle Depape, coordonnatrice de programme à l'IPW, plusieurs enjeux municipaux touchent les nouveaux arrivants au Canada.

« Pour les musulmans, par exemple, c’est important pour les femmes d’avoir des piscines où elles peuvent se sentir à l’aise de nager sans les hommes. C'est quelque chose qui est important pour la communauté musulmane. Les membres de ces communautés pourront demander des livres à la bibliothèque dans des langues différentes », explique-t-elle.

Nour Ali, un Kurde originaire de Syrie, est arrivé à Winnipeg en décembre 2012. En tant que nouveau citoyen canadien, il votera pour la première fois de sa vie lors des élections municipales du 24 octobre.

« Je ne peux pas expliquer comment je me sens en ce moment. C’est vraiment vraiment bien », affirme celui qui s’est battu pour le droit de vote dans son pays.

Le but à long terme

Le but de l'IPW est d’encourager les législateurs à donner le droit de vote aux élections municipales à ceux qui possèdent la résidence permanente depuis au moins un an. Les conseils municipaux de Toronto et de Vancouver ont déjà formulé cette demande.

« C'est mon rêve », affirme Paul Kambadja, un immigrant congolais. Il vit à Winnipeg depuis 2003, mais n'a pas entamé les démarches pour obtenir la citoyenneté, car il désire conserver sa nationalité.

« Je suis dans ce pays, je remplis toutes les conditions, je paie les taxes, je travaille. Mais je n’ai pas le droit de voter », explique-t-il.

Pour l’IPW, c’est une question d’inclusion et d’appartenance à une communauté. « Ça donnerait une voix à des milliers de résidents et de contribuables », conclut Abdikheir Ahmed.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Élections municipales