•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le syndrome de l’oeil sec en hausse chez les jeunes Canadiens

Little cute boy enthusiastically playing video games on portable device. For fun and joy. Concept: cell phone addiction
Un jeune garçon captivé par un téléphone intelligent qui émet de la lumière bleue Photo: iStock / evgeny pylayev
Radio-Canada

Les optométristes préviennent que le syndrome de l'oeil sec, autrefois observé majoritairement chez les gens de 50 ans et plus, touche de plus en plus les enfants et les adolescents canadiens.

Un texte de Natasha MacDonald-Dupuis

Plusieurs études démontrent déjà (Nouvelle fenêtre) que l’exposition excessive aux écrans d’ordinateur et aux téléphones intelligents peut être nuisible à tous les âges, mais particulièrement (Nouvelle fenêtre) aux jeunes yeux en développement.

Selon l’optométriste Sam Baraam, le syndrome de l'oeil sec peut devenir difficile à traiter s'il n'est pas dépisté à temps.

Je vois de plus en plus d'enfants et de jeunes qui se plaignent de douleurs aux yeux et de démangeaisons liées aux yeux secs, alors que c'était hautement inhabituel auparavant, explique-t-il.

Rougeurs, démangeaisons, fatigue visuelle, vision brouillée, douleur oculaireOeil sec, les symptômes - Source : Association canadienne des optométristes Photo : Agnes/Pixabay

Lorsqu’on fixe un écran intensément, on cligne moins souvent des yeux. Notre film lacrymal, ce mince filet de larmes lubrifiantes que nos paupières étendent à chaque battement de cil, s'évapore alors beaucoup plus rapidement.

Le taux de battements de la paupière est réduit en moyenne de moitié lorsqu'on regarde un écran.

Alison Ng, chercheuse, Centre for Ocular Research & Education, Université de Waterloo

Au Canada, les jeunes de 11 à 17 ans passent en moyenne plus de sept heures par jour (Nouvelle fenêtre) devant des écrans, alors que l’Association canadienne des optométristes conseille de limiter leur exposition à deux heures (Nouvelle fenêtre).

Même les bambins âgés de 3 à 5 ans fixent des écrans en moyenne deux heures par jour (Nouvelle fenêtre), alors qu’il est recommandé de limiter leur exposition (Nouvelle fenêtre) le plus possible.

Enchaînement des effets négatifs : irritation, inflammation en surface, réduction des larmes et scarification de la cornéeSi l'oeil n'est pas traité - Source : Association canadienne des optométristes Photo : Ana Carla/Pixabay

Le Dr Mark Eltis de Toronto, qui est aussi enseignant à l'Université de Waterloo, prévient que dans certains cas l'oeil sec peut entraîner des infections, voire une perte de vision.

L'oeil sec peut aussi être causé par certaines maladies ou si on prend certains médicaments, mais de nos jours l'utilisation des écrans est un grand problème, dit-il.

L’Association des optométristes du Québec conseille aux parents de limiter l’exposition de leurs enfants aux écrans, de privilégier la lecture de livres papier et d’encourager les jeunes à aller jouer dehors.

Le Dr Martin Spiro, qui est membre du conseil d'administration de l'Association canadienne des optométristes, précise que le syndrome de l'oeil sec chez l'enfant doit encore faire l'objet d'études afin de bien comprendre ses effets et son étendue, même si le phénomène est en augmentation.

Chez les adultes, certaines études montrent une prévalence augmentée de 50 % à 80 % des yeux secs après l'utilisation prolongée d'un écran.

Dr Martin Spiro, membre du conseil d'administration de l'Association canadienne des optométristes

Infographies : Vincent Wallon

Santé