•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des footballeurs se bousculent au portillon des Pionniers

3 joeurs sur l'alignement

L’entraîneur estime que les Pionniers présenteront une équipe compétitive avec plusieurs vétérans et l'ajout de recrues dont certain de la France.

Photo : Radio-Canada / Louis Lessard

Radio-Canada

La popularité du football à Rimouski est manifeste cette année. Avec plus de candidats que de contrats potentiels, l'organisation devra remercier quelques joueurs faute de place. Une situation qui ne s'était pas produite depuis l'été 2012.

Un texte de Louis Lessard

Cette année, à peine 60 % des candidats qui tentent leur chance au camp d'entraînement proviennent de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent. Des joueurs des grands centres comme Québec et Montréal ont manifesté leur intéret pour l'équipe de Rimouski. Trois joueurs Francais participent aussi au camp cette année. Les Pionniers de Rimouski confirment qu'ils devront retrancher des joueurs à la fin du camp d'entrainement. Une première dans la carrière de l'entraineur de l'équipe, Eric Avon.

L’entraîneur-chef, Éric Avon devant la presse

L’entraîneur-chef, Éric Avon reprend les rênes des Pionniers pour une 4e année.

Photo : Radio-Canada / Louis Lessard


Des joueurs qui se bousculent au portillon

Avec plus plus de 55 joueurs inscrits, Rimouski fait figure d'exception. Les équipes de football collégial ont rarement plus de 35 étudiants dans leur bassin de candidats potentiels. Un succès qui s'explique par l'embauche d'un recruteur en chef, basé à Montréal, et par l'attrait pour le cégep de Rimouski, selon l'entraîneur Avon.

Le cégep de Rimouski propose une offre de cours très diversifiée! Les jeunes aiment ça. Le cégep compte aussi plusieurs cours techniques avec des pourcentages élevés de garçons.

Éric Avon, entraîneur-chef des Pionniers de Rimouski

Une popularité qui participe à la rétention

Cette année, les Pionniers visiteront Shawinigan, La Pocatière et Alma, entre autres. Le maire de Rimouski, Marc Parent, estime que ces ambassadeurs présentent une image dynamique, diversifiée et riche de la ville. C'est un attrait pour les jeunes de l'extérieur de la région, constate Marc Parent.

On regarde la composition de l'équipe, c'est plein de jeunes qui viennent de l'extérieur. En fait, c'est un programme qui participe à la rétention des jeunes dans notre région.

Marc Parent, maire de Rimouski

La Ville de Rimouski participe d'ailleurs financièrement à l'aventure. Cette année, Rimouski a investi près de 100 000 dollars pour l'installation de nouvelles lumières et la modernisation des vestiaires. Le prochain budget inclura des fonds pour le remplacement du tableau d'affichage, selon le maire.

Le cégep conclura bientôt sa démarche de refonte de la signature visuelle. Un casque sur une table

Le gris et le orange à l'honneur. Le cégep conclura bientôt sa démarche de refonte de sa signature visuelle.

Photo : Radio-Canada / Louis Lessard

Plus de partisants qu'ailleurs au Québec

Environ 2000 partisans se présentent aux matchs des Pionniers lorsqu'ils jouent à Rimouski, un intérêt qui n'atteint pas cette ampleur dans les autres villes du Québec selon le président de l'équipe, David Castongay, qui affirme que cette affluence est hors du commun.

Un public au rendez-vous pour les match des Pionniers.

Un public au rendez-vous pour les match des Pionniers.

Photo : Crédit: Pionnier de Rimouski


Le président qualifie Rimouski de « ville de football ». Les amateurs du ballon oval y sont nombreux et fidèles dit-il. Plusieurs spectateurs disent apprécier la qualité des installations. « On a un stade de grande qualité qu'on ne retrouve nulle part ailleurs, les gens aiment ça. Les médias et les gens d'affaires sont aussi au rendez-vous. On a un modèle d'affaires qui ressemble à celui de l'Océanic. »

Les joueurs, confirmés ou non, devront passer des tests physiques mercredi. Les joueurs retranchés du camp d'entraînement ne participeront pas au premier match prévu le 1er septembre. Les Pionniers affrontent les Électricks de Shawinigan, à Rimouski.

Bas-Saint-Laurent

Sports