•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Momo Challenge, un défi viral dangereux sur WhatsApp

Le reportage de Yasmine Khayat.
Radio-Canada

Des services de police de nombreux pays avertissent les parents quant à un nouveau phénomène viral appelé Momo Challenge (défi Momo). Ce « défi » serait lié au suicide d'une fille de 12 ans en Argentine.

Le Momo Challenge est centré sur la photo d’une femme à l’apparence terrifiante qui circule sur les réseaux sociaux.

Les personnes qui reçoivent cette photo sont invitées à contacter un compte WhatsApp, sans quoi la femme leur apparaîtra dans la nuit ou leur lancera une malédiction.

Trois numéros de compte WhatsApp liés à Momo sont fréquemment partagés en ligne. L’un d’eux semble provenir du Japon, un autre de Colombie et un dernier du Mexique.

L’Unité d’enquête des délits informatiques de Tabasco (UIDI), au Mexique, rapporte (Nouvelle fenêtre) que des personnes ayant écrit à Momo sur WhatsApp ont en retour reçu des images montrant de la violence. Le compte malveillant aurait menacé d’autres personnes de révéler des informations personnelles à leur sujet.

Le compte WhatsApp n’interagirait pas toujours de la même façon avec les personnes qui lui écrivent, mais dans les cas les plus préoccupants, il leur aurait envoyé une série de défis. Le défi final leur demanderait de se suicider.

Les messages de Momo pourraient être liés au suicide par pendaison d’une fille de 12 ans en Argentine, selon l’enquête préliminaire sur sa mort.

Précision: la version originale de cet article mentionnait que la sculpture qui apparaît dans la photo du Momo Challenge était l'oeuvre de l'artiste japonaise Midori Hayashi, tel que rapporté par plusieurs médias. Celle-ci a démenti cette information sur son compte Facebook (Nouvelle fenêtre). Toutes nos excuses.

Avec les informations de The Daily Mail, ABC 7, et ABC 15

Réseaux sociaux

Techno