•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoria Beach, le petit coin de paradis de Léonne Brisson-Kelsch

Léonne Brisson-Kelsch

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'une des choses que Léonne Brisson-Kelsch apprécie de sa petite communauté de Victoria Beach, au Manitoba, c'est l'interdiction aux voitures d'y circuler pendant les mois d'été. Situé au sud-est du lac Winnipeg et à une centaine de kilomètres au nord de Winnipeg, Victoria Beach voit, durant les mois d'été, sa population passer de 450 à près de 16 000.

Texte et vidéo de Denis Chamberland

Léonne Brisson-Kelsch connaît bien Victoria Beach : ses parents ont commencé à y louer un chalet au début des années 1960. Et en 1989, son mari, Albert Kelsch, et elle ont décidé de s’y établir de façon permanente.

Victoria Beach, c’est un peu comme mes racines hors de Saint-Boniface.

Léonne Brisson-Kelsch, de Victoria Beach

Vivre à Victoria Beach a permis à Léonne Brisson-Kelsch d’enseigner et de tisser des liens d’amitié avec les gens de Saint-Georges et de Powerview. Aujourd’hui à la retraite, elle adore vivre dans cette petite communauté.

Ici, explique Léonne Brisson-Kelsch, « les gens marchent ou font de la bicyclette pour se rendre aux différentes activités qu’offre la communauté ». En plus du terrain de golf, il y a, entre autres, des terrains de tennis et de baseball, et une marina qui offre des cours aux jeunes.

Il y a tellement d’activités et de ressources, selon Léonne Brisson-Kelsch, qu’il est possible de ne pas sortir de la communauté pendant plusieurs semaines.

Les résidents peuvent faire leurs emplettes à la petite épicerie ou à la boulangerie, un lieu couru par les gens des alentours.

Les gens viennent de toutes sortes de plages et stationnent à l’entrée principale pour acheter leur pain, leurs pâtisseries ou des biscuits comme les Dream cookies. C’est vraiment bon!

Léonne Brisson-Kelsch, de Victoria Beach

À l’automne, un peu comme le font les arbres avec leurs feuilles, Victoria Beach se dénude de ses milliers de vacanciers, et c’est l’accalmie.

Parfois, admet Léonne Brisson-Kelsch, elle est la seule personne sur la plage et la seule personne à bicyclette . Cela la fait souvent sourire.

À l'occasion, je me demande : est-ce la fin du monde? Pis, je ne le sais pas.

Léonne Brisson-Kelsch, de Victoria Beach

Manitoba

Tourisme