•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation contre un projet d'enfouissement de déchets nucléaires

Des manifestants escortés par une voiture de police.

Des citoyens de Hornepayne ont manifesté leur opposition à l'enfouissement de déchets nucléaires dans la municipalité.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À Hornepayne, dans le Nord-Ouest de l'Ontario, des résidents ont démontré leur opposition à un possible site d'enfouissement des déchets nucléaires dans la région.

Une des organisatrices de la manifestation, Alison Morrison, dit que les trois sites potentiels ne paieraient pas de taxes municipales puisqu'ils sont situés à l'extérieur des limites de la ville.

Une femme devant une camionnette sur laquelle est installée un panneau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

M. Morrison croit que les aspects négatifs de l'enfouissement de déchets radioactifs ne sont pas suffisamment rapportés.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Elle ajoute qu'il n'y aura sans doute pas assez de logements pour les travailleurs que la construction du site d'enfouissement amènera dans la région et s'inquiète également des répercussions pour le tourisme dans la région.

Nous espérons faire comprendre aujourd’hui qu’il y a une réelle opposition au projet d’enfouissement.

Alison Morrison
Des manifestants tenant une banderole sur laquelle est écrit : « Save Hornepayne - No Nuke Dump ».Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs citoyens de Hornepayne ont manifesté leur opposition à l'enfouissement de déchets nucléaires dans la municipalité.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

« Les communautés doivent décider si elles veulent recevoir les déchets nucléaires de l’Ontario et d’ailleurs au Canada », affirme la députée fédérale de Algoma—Manitoulin—Kapuskasing, Carol Hughes, qui a été invitée au rassemblement.

Une femme sur une galerie en train de parler à une petite foule rassemblée devant une maison.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La députée fédérale Carol Hughes s'est adressée aux citoyens réunis mercredi.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Mme Hughes a exprimé son inconfort face à l’argent investi par la SDGN pour promouvoir le projet auprès de la population : « Pour moi c’est évident que [l’agence] avait de la difficulté à attirer des communautés avant d’offrir des fonds. »

La manifestation à Hornepayne a commencé à 15h mardi après-midi. Au terme du rassemblement, Gordon Edwards, le président du Regroupement pour la surveillance du nucléaire, un organisme voué à l'éducation et à la recherche concernant toutes les questions qui touchent à l'énergie nucléaire, s'est adressé aux participants.

Une décision attendue en 2022

Hornepayne est une des cinq communautés ontariennes en lice pour accueillir un site souterrain pour l'entreposage du combustible nucléaire.

Le site web de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) indique que des évaluations préliminaires sont en cours dans la région. L'agence dit que ces évaluations pourraient être complétées en 2023 et que le projet ira de l'avant seulement si les communautés sont intéressées.

Les 5 sites proposés pour l'enfouissement des déchets nucléaires en Ontario sont :

  • Ignace
  • Manitouwadge
  • Hornepayne
  • Huron-Kinloss
  • South Bruce

Avec les informations de Francis Bouchard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !