•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'AFMNB souhaite un commissaire à l'éthique municipale

Une femme habillée en veston tend la main à un homme pour une poignée de main
Les municipalités ont besoin d'encadrement pour savoir ce qu'elles peuvent faire et ne peuvent pas faire, sur le plan de l'éthique, juge Frédéric Dion. Photo: iStock
Radio-Canada

Les municipalités ont besoin de davantage de ressources pour savoir ce qu'elles peuvent faire et ne peuvent pas faire sur le plan de l'éthique, juge le directeur général de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB), Frédérick Dion.

Offrir un cadeau protocolaire à un politicien ou un repas au restaurant à un investisseur potentiel, est-ce acceptable pour une municipalité? Répondre à ces questions n’est pas toujours simple.

Dans la foulée de l’affaire AcadieNor, Férérick Dion juge qu’il devrait y avoir un organisme auquel les municipalités puissent se rapporter pour obtenir des éclaircissements et des conseils.

Cela les aiderait à trancher sur les questions d'éthique, selon lui.

Frédérick Dion, directeur général de l'AFMNB.Frédéric Dion, directeur général de l'AMFNB. Photo : Radio-Canada

Il propose d'instaurer une commission permanente indépendante, qui pourrait apporter des éléments de réponse aux questions d'éthique et de conflit d'intérêts.

« Si les municipalités avaient eu une manière proactive de consulter, de demander des avis ou d’être informées, on ne se serait peut-être pas retrouvé dans des situations comme ce que l’on a vécu », avance-t-il.

Il faut éviter que les municipalités soient laissées à elles-mêmes.

Frédérick Dion, directeur général de l'AFMNB

Le commissaire à l’éthique du même avis

Cette proposition fait écho à celle faite mercredi par le commissaire à l'éthique du Nouveau-Brunswick, Alexandre Deschênes.

M. Deschênes a critiqué l’absence de ressources disponibles pour les fonctionnaires des municipalités qui ont des questions sur les choses à faire et à ne pas faire en matière d'éthique.

« Ils devraient être capables d'aller voir une personne qui, de par la loi, est désignée pour entendre leurs doléances, leur offrir des recommandations », avait-il alors déclaré.

Ce n’est pas la première fois que Frédérick Dion et son association proposent de mettre en place des ressources pour aider les municipalités.

En mars, lorsqu’une querelle a éclaté au conseil municipal de Tracadie à la suite d’accusations de conflit d’intérêts, Frédérick Dion avait proposé la création d’une commission qui viendrait appuyer les gouvernements locaux.

Nouveau-Brunswick

Politique municipale