•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : la marijuana sera vendue en ligne seulement, du moins pour le moment

Photo de Vic Fedeli portant un complet gris et une cravate jaune devant un micro

Le ministre des Finances, Vic Fedeli

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Lorsque la marijuana sera légalisée au pays, en octobre prochain, la seule vente permise en Ontario se fera en ligne.

La marijuana sera légalisée au pays le 17 octobre prochain. Or, la seule manière de se procurer du cannabis légalement en Ontario se fera sur le site web du gouvernement, la Société ontarienne du cannabis.

La procureure générale Caroline Mulroney et Vic Fedeli, ministre des Finances, en ont fait l’annonce à Queen's Park, lundi.

« Aujourd'hui, nous confirmons que les consommateurs de plus de 19 ans pourront acheter de la marijuana sur Internet, sur le site web de la Société ontarienne du cannabis, dès le 17 octobre prochain », a confirmé M. Fedeli.

Celui-ci n'a pas précisé qui serait chargé de la livraison.

Puis, alors que la loi prévoyait, jusqu’à tout récemment, que la LCBO allait être chargée de la vente de marijuana en Ontario, le gouvernement de Doug Ford a annoncé que le secteur privé allait être responsable de sa vente en magasin.

Des rumeurs provenant de sources anonymes à cet effet avaient été publiées dans le Globe & Mail il y a environ deux semaines.

Le gouvernement provincial a l’intention de permettre l’ouverture de détaillants qui auront pignon sur rue et qui auront le droit de vendre de la marijuana. Ces emplacements pourront ouvrir dès le printemps prochain suite à « plusieurs consultations » avec le public et les gens concernés, a ajouté M. Fedeli. Celui-ci a expliqué que le gouvernement ontarien voulait « apprendre des résultats des contextes légaux de la vente de cannabis au détail par le secteur privé au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta » avant d'établir ses propres règles.

M. Fedeli a tenu à souligner que les magasins qui vendent du cannabis présentement « sont illégaux et le resteront après le 17 octobre prochain ».

De plus, ces magasins privés devront obligatoirement se procurer leur cannabis de la Société ontarienne du cannabis, qui agira en grossiste. « Un écusson "Ontario Cannabis" sera obligatoirement affiché par les revendeurs, assurant que les produits qui sont vendus dans ces magasins ont été inspectés », selon M. Fedeli.

Le gouvernement prévoit également offrir aux municipalités la possibilité d'interdire la vente de marijuana au détail sur leur territoire. De plus, une enveloppe de 40 millions de dollars sur deux ans sera prévue dans la loi pour aider les Villes à gérer la légalisation et les impacts a prévoir sur leurs budgets.

Mme Mulroney a rappelé que la loi du gouvernement fédéral prévoit qu'un individu pourra avoir jusqu'à 30 grammes de marijuana en sa possession et qu'un maximum de 4 plants par foyer - et non par personne - pourra être cultivé.

En plus des lois fédérales, Mme Mulroney affirme que l'âge légal pour l'achat de marijuana sera de 19 ans, un an de plus que le minimum prévu par le Canada. De plus, l'Ontario interdira la consommation de marijuana dans les lieux publics, au travail, en voiture et à bord d'un bateau.

Le contenu de l'annonce conjointe de M. Fedeli et de Mme Mulroney devra être transformé en loi à Queen's Park dans les semaines à venir. Le gouvernement progressiste-conservateur est majoritaire à Queen's Park.

Toronto

Politique provinciale