•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa vient en renfort à la Colombie-Britannique pour lutter contre les feux de forêt

Une forêt en flamme d'où s'élève une épaisse fumée noire.

Le feu de Shovel Lake occupe une superficie d'environ 300 kilomètres carrés, à une trentaine de kilomètres de Fort Saint James et de Vanderhoof.

Photo : Service de lutte aux incendies de forêt de la Colombie-Britannique

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement fédéral a répondu rapidement à la demande du gouvernement de la Colombie-Britannique, lundi, et annonce l'envoi de 200 membres des forces armées canadiennes pour aider à la lutte contre les feux de forêt.

Les troupes auront le matériel nécessaire pour aider à faire les évacuations et apporter des ressources supplémentaires qui pourraient être nécessaires pour protéger la population et les infrastructures.

« La situation est urgente », affirme Mike Farnworth, le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique.

Environ 600 feux de forêt sont actuellement actifs dans la province, dont 165 ont été déclenchés dans la seule journée de samedi.

Lundi matin, environ 3100 habitants étaient touchés par les 27 ordres d’évacuation en vigueur dans la province. De plus, près de 18 000 personnes font l’objet d’une alerte d’évacuation, ce qui signifie qu’elles doivent être prêtes à quitter leur résidence à tout moment.

Plus de 3400 personnes luttent actuellement contre les feux de forêt en Colombie-Britannique, dont des pompiers venus d’autres provinces ainsi que du Mexique, d’Australie et de Nouvelle-Zélande.

Fort Saint James et Vanderhoof prêts à évacuer

Les communautés de Fort Saint James et de Vanderhoof, dans le centre de la Colombie-Britannique, font notamment l'objet d'une alerte d'évacuation en raison d'un incendie qui fait rage à l'ouest de la région. Les habitants doivent être prêts à partir rapidement si les flammes venaient à se déplacer vers l'est.

Selon le Service de lutte contre les incendies de forêt de la province, le feu de Shovel Lake brûle actuellement sur une superficie d’environ 300 kilomètres carrés, à environ 35 kilomètres à l’ouest de Fort Saint James et à 30 kilomètres au nord-ouest de Vanderhoof.

Le président du district régional Bulkey-Nechako, Bill Miller, soutient que la dernière semaine a été difficile, mais considère que les habitants du secteur ont été chanceux jusqu’ici, puisque les derniers ordres d’évacuation ont principalement touché des zones récréatives.

Pour le moment, aucune famille n’a eu à quitter sa résidence, ce qui pourrait toutefois être le cas si le feu de Shovel Lake continue de prendre de l’ampleur.

Le sud de la province a reçu de la pluie au courant du week-end, mais on ne prévoit pas de précipitations dans le nord durant la prochaine semaine.

La fumée dégagée par les feux de forêt diminue la qualité de l’air un peu partout en Colombie-Britannique.

Selon Environnement Canada, le risque pour la santé est actuellement très élevé pour les régions de l’Okanagan, de Castlegar et de Kamloops. L'agence gouvernementale recommande aux personnes âgées et aux enfants d’éviter les activités intenses en plein air dans ces secteurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !