•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De plus en plus de diplômés internationaux trouvent un emploi à l’Î.-P.-É.

Des étudiants internationaux discutent, sur le campus de l'Î.-P.-É.
Trente-huit diplômés internationaux ont trouvé un emploi à l'Île-du-Prince-Édouard cette année. Photo: Université de l'Île-du-Prince-Édouard

Les efforts des gouvernements du Canada et de l'Île-du-Prince-Édouard pour retenir les étudiants internationaux à l'Île à la fin de leurs études donnent des résultats qui dépassent leurs attentes : 15 % d'entre eux ont trouvé un emploi à temps plein jusqu'ici cette année.

Les gouvernements s’étaient fixé un objectif de 10 %, selon Corey Frizell, qui travaille comme agent de liaison auprès des étudiants internationaux.

Trente-huit étudiants ont réussi à se caser chez des employeurs dans différents secteurs d’activités : des banques, des centres d’appel, la fonction publique, des commerces, des usines de poisson, etc.

La Nigériane Elizabeth Iwunwa a pour sa part accepté un emploi dans un commerce. Elle a terminé un baccalauréat, mais a l’intention de retourner à l’université à la maîtrise en administration des affaires.

À la recherche d'un emploi de qualité

Elle souhaite s’établir durablement à l’Île-du-Prince-Édouard, à condition de trouver un emploi de qualité dans son champ de compétence

Même si c’est un petit emploi, mais qu’il est dans mon domaine et qu’il y a des possibilités d’avancement [ça m’intéressera] bien sûr, dit-elle.

Elle ne voudrait pas se trouver dans la même situation que d’autres diplômés internationaux qui travaillent pendant des années dans des centres d’appel ou des commerces au détail même s’ils ont fait des études poussées.

Corey Frizell reconnaît que les 38 diplômés internationaux qui ont trouvé un emploi cette année ne travaillent pas tous dans le domaine de leur choix. Il précise toutefois que les efforts se poursuivent pour leur trouver des postes plus satisfaisants, de façon à les inciter à rester à l’Î.-P.-É.

Avec les informations de Laura Chapin, CBC

Île-du-Prince-Édouard

Démographie