•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-François Lisée en mode séduction aux Îles-de-la-Madeleine

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée
Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée Photo: Radio-Canada / Philippe Grenier

Le chef du Parti Québécois Jean-François Lisée a conclu sa fin de semaine aux Îles-de-la-Madeleine avec un discours préélectoral devant une centaine de militants.

Précédé sur la scène par son candidat Joël Arseneau, Jean-François Lisée s'est engagé, s'il est élu, à régler le dossier du manque de places en garderie aux Îles avec une politique d'un enfant, une place.

Il s'est aussi dit bien placé pour forcer Ottawa à allonger la piste d'atterrissage de l'aéroport, mais aussi pousser les compagnies aériennes à offrir de meilleurs prix aux Madelinots.

Le chef du PQ a par ailleurs critiqué le bilan libéral des dernières années, et les visées de la Coalition Avenir Québec.

Jean-François Lisée devant une centaine de partisans aux Pas perdusJean-François Lisée devant une centaine de partisans aux Pas perdus Photo : Radio-Canada

Jean-François Lisée a promis aux Madelinots qu'ils auront toujours un député aux Îles sous la gouverne du Parti québécois, et que le décret d'insularité restera en place pour souligner le caractère unique de l'archipel. Mais il serait enchâssé dans la loi.

On met ça au pire là : disons qu'il y avait un jour un gouvernement de la CAQ, il pourrait décider que les Îles-de-la-Madeleine, ce n’est pas intéressant et qu'il annule le décret par une simple réunion du conseil des ministres, dit-il. Nous, on ne veut pas ça, on veut que la spécificité des Îles-de-la-Madeleine soit reconnue dans une loi québécoise. Une loi, ça a plus de poids, ça dit plus de choses à l'administration publique et on ne veut pas que ce soit arbitraire, que lorsque le député intervient, on ajoute une somme pour les Îles, on veut que ce soit ajouté dans le calcul normal des programmes gouvernementaux.

Des rencontres étaient organisées aussi avec des élus et des intervenants de divers secteurs, dont des pêcheurs et le comité de mobilisation sur les services de garde.

Jean-François Lisée désirait aussi prendre le pouls des jeunes en vue des élections du 1er octobre prochain.

[On veut] le retour des jeunes en région, le retour des jeunes aux Îles, de pouvoir ici fonder une famille. Puis faire sa vie. Donc c'est sûr que les places en garderie qui sont actuellement sur le tapis, ça nous préoccupe beaucoup. On veut savoir comment le Parti québécois va nous aider dans tout ça, affirme Maxime Bourgeois, représentant jeune sur l'exécutif du parti québécois des Îles-de-la-Madeleine.

D’après les informations de Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale