•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un touriste mexicain meurt emporté par le courant de la rivière de la Petite Nation

Une rivière avec quelques rapides.
Le courant semble assez fort près de l'endroit où un homme de 30 ans est mort dans la rivière de la Petite Nation le 12 août 2018. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un visiteur mexicain de 30 ans a perdu la vie dans la rivière de la Petite Nation dimanche après-midi, en Outaouais. Carlos Alberto Barraza Martinez, dont l'identité a été dévoilée lundi matin, aurait été emporté par le courant, selon la Sûreté du Québec (SQ).

Vers 12 h 45, l'homme, qui se baignait avec cinq autres personnes à Ripon, près de l'intersection du chemin du Lac Grosleau et du chemin Neveu, aurait perdu pied.

Un certain moment, le baigneur s'est retrouvé en difficulté, le courant était fort. Ses amis ont tenté de lui porter secours, mais ça n'a pas fonctionné, a relaté une porte-parole de la SQ en Outaouais, Éloise Cossette.

Dix-huit pompiers de Ripon et de Papineauville, aidés par des agents de la SQ, ont alors entamé des recherches nautiques. Ils disent avoir retrouvé l'homme inconscient à 15 h 15, avant l'arrivée prévue de plongeurs et de l'hélicoptère de la SQ.

Des manoeuvres de réanimation ont été tentées, sans succès. Son décès a été constaté à 16 h 15 à l'Hôpital de Papineau.

Une enquête est en cours pour faire la lumière sur les événements.

Ça s'est passé devant témoins. C'est sûr qu'on rencontre tous les gens, mais [...] les circonstances sont assez claires.

Éloise Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec en Outaouais

Un courant fort, selon des témoins

Certains passants racontent avoir été témoins de l'intervention.

On a essayé d’aider en regardant. Mon père a amené son bateau, on a fait un peu le tour aussi, a indiqué Éric Perrier, qui était en visite au chalet de son père.

Il y a beaucoup de courant là-bas, il faut faire attention. C’est important quand on se baigne dans un endroit qu’on ne connaît pas, de prendre des précautions

Éric Perrier, témoin de l'intervention

Marc-Antoine Mackay et ses amis, de leur côté, étaient sur place pour passer la journée en canot.

Quand on est arrivé, il y avait déjà six voitures de police, des camions de pompiers, des ambulanciers. Quand on a voulu s’approcher des lieux, ils nous ont dit de ne pas trop s’approcher , a-t-il raconté.

Le directeur de la Société de sauvetage du Québec, Raynald Hawkins, a indiqué qu'il y avait eu 43 noyades cette année dans la province, contre 37 à pareille date l'an dernier.

La noyade du touriste mexicain est la seconde que l'organisme a dénombrée en Outaouais cette année, après celle d'une sexagénaire dans le lac Raymond en juillet.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Ottawa-Gatineau

Disparition