•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept-Îles plus vert a complété son évaluation horticole

Les juges effectuent la tournée d'un secteur résidentiel de Sept-Îles en quête de beaux aménagements et d'émotions
Huguette Plourde et des amies préparent la visite d'un secteur résidentiel de Sept-Îles en quête de beaux aménagements et d'émotions Photo: Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

La société d'horticulture de Sept-Îles a complété son enquête annuelle dans le cadre du concours « Sept-Îles plus vert ».

Une trentaine de bénévoles réparties en trios ont parcouru les rues de Sept-Îles à la fin juillet, en quête des plus beaux aménagements horticoles.

Les juges du concours Sept-Îles plus vert examinent l'aménagement extérieur des propriétésLes juges du concours Sept-Îles plus vert scrutent l'aménagement extérieur des propriétés Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Elles évaluaient les façades de terrain selon des critères bien précis : la variété des espèces florales utilisées, l'emploi de pièces décoratives ou simplement l'effet visuel d'ensemble.

Même si l'aménagement est sobre, il peut provoquer un bel effet, note Huguette Plourde, une résidente de longue date qui officie comme juge. Wow! Magnifique! L'arbre, il est beau, il est tout taillé!

Les juges admettent que les résidents font des efforts, peu importe leur quartier. Toutes les façades sont visitées, assurent-elles, mais pas l'arrière-cour.

La complémentarité des arrangements floraux attire l'oeil des juges du concours Sept-Îles plus vertLa complémentarité des arrangements floraux attire l'oeil des juges du concours Sept-Îles plus vert. Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Quand j'étais jeune, on n'avait pas de pelouse, on avait du sable dans la cour.

Huguette Plourde, juge du concours Sept-Îles plus vert

L'aspect général de la municipalité a évolué de façon notoire, selon elle. Maintenant les terrains sont aménagés. Y'a de la pelouse partout.

La présidente de la Société d'horticulture de Sept-Îles, Suzanne Banville, résume le défi : On veut que Sept-Îles devienne plus vert.

Elle-même impliquée depuis 15 ans au sein de l'organisme bénévole, elle souligne que cette volonté est partagée par la municipalité.

Suzanne Banville est présidente de la Société d'horticulture de Sept-ÎlesLa présidente de la Société d'horticulture de Sept-Îles, Suzanne Banville. Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Comme tel, ça fait une ville qui est plus agréable à vivre. Tout le monde est gagnant. Y'a plus de verdure et c'est beaucoup plus joli.

Suzanne Banville, présidente, Société d'horticulture de Sept-Îles

La Société d'horticulture fait la promotion de la décoration ornementale. Elle offre aussi des ateliers pour identifier et limiter les plantes envahissantes.

La Ville de Sept-Îles a disposé des arrangements floraux pour charmer les visiteurs.La Ville de Sept-Îles a disposé des arrangements floraux pour charmer les visiteurs Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Par ailleurs, la présidente Suzanne Banville assure que la Ville fait un effort colossal pour embellir. La mise en place d'aménagements paysagers sur le front de mer ou les boulevards témoigne aussi d'une transition profonde.

L'harmonie se dégage d'un aménagement extérieur bien agencé.L'harmonie se dégage d'un aménagement extérieur bien agencé Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

C'était une ville minière, de pêcheurs aussi, ça fait que c'était pas leur priorité au départ. Mais là, de plus en plus, les gens sont fiers.

Huguette Plourde, juge du concours Sept-Îles plus vert

Le verdict des juges sera dévoilé à l'occasion d'un gala, le 5 septembre prochain. Les finalistes sont souvent surpris d'être invités à la réception civique, assurent les juges.

Les amateurs de jardinage de la Côte-Nord doivent composer avec le défi d'une saison plus courteLes amateurs de jardinage de la Côte-Nord doivent composer avec le défi d'une saison écourtée Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Et peu importe le nom des gagnants, toute la ville y gagne grâce aux centaines de personnes qui participent à son embellissement saisonnier.

D'après le reportage de Nicolas Lachapelle

Côte-Nord

Habitat