•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une veuve pleure la mort de son mari nigérian à l'aéroport de Calgary

Un agent frontalier du Canada observe les passagers à une porte d'embarquement dans un aéroport.
Des agents frontaliers du Canada à une porte d'embarquement. Photo: La Presse canadienne / Darren Calabrese

Une veuve déclare avoir le coeur brisé après la mort de son mari, survenue lors d'une altercation avec des agents frontaliers du Canada, le 7 août dernier, à bord d'un vol KLM en partance de Calgary pour Amsterdam.

Selon ses avocats, l’épouse de Bolante Idowu Alo, qui vit à Lagos avec leurs deux enfants, veut comprendre comment son conjoint, un Nigérian de 49 ans, a perdu la vie à l’aéroport.

Les agents tentaient de l’expulser du Canada lorsqu’a éclaté la dispute. L’avion est retourné à sa porte d’embarquement et la police a été appelée en renfort.

En état d'urgence médicale, M. Alo a été transporté à l’hôpital, où sa mort a été constatée.

« C'est très triste, déclare Elias Munshya, l’avocat de la famille Alo. Une mort normale brise le coeur, mais mourir dans des circonstances aussi nébuleuses, c'est encore plus difficile à accepter [par ceux qui restent] ».

Bolante Idowu Alo est arrivé au Canada en 2005 en présentant une demande de statut de réfugié, qui a été refusée. Il était chauffeur de taxi.

Une enquête a été ouverte, mais il faudra peut-être attendre six mois avant d’obtenir les résultats de l’autopsie. L’Agence des services frontaliers du Canada a refusé de répondre aux questions de Radio-Canada, renvoyant les demandes à la police de Calgary.

Alberta

Nouveaux arrivants