•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Buckingham s'unit pour aider la famille d'un enfant handicapé

Julie-Anne Perron répond aux questions d'une journaliste. Son fils, Justin, est dans un lit en arrière plan.
Justin dépend de sa mère « 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », selon Josée-Anne Perron, la mère de l'enfant de 11 ans. Photo: Radio-Canada

La communauté du secteur de Buckingham, à Gatineau, s'est mobilisée samedi pour aider un petit garçon de 11 ans sévèrement handicapé et sa famille. Des commerçants ont participé à des activités de financement pour finaliser la construction d'une maison adaptée.

Justin Perron-Charron a besoin de soins continus depuis l'âge de six mois. Atteint d'un type rare de paralysie cérébrale, il dépend de sa mère, Josée-Anne Perron, 24 heures sur 24 et sept jours par semaine.

Même quand il dort, on doit s'assurer qu'il respire comme il faut. S'il s'étouffe, il faut que j'aille le voir. Il est aux couches, il ne se lève pas, il ne se nourrit pas seul, c'est du gavage. Il dépend de nous à 100 %, a-t-elle dit.

Justin prend neuf médicaments par jour et un lait particulier, a soutenu sa mère.

Financièrement, on a eu un coup dur pendant plusieurs années.

Josée-Anne Perron, la mère de Justin

Un seul revenu et des factures médicales salées ont poussé les Perron-Charron à la faillite. Pendant quatre ans, la famille a vécu dans une maison mobile insalubre.

Un don de vie

En avril dernier, l'association Le Chemin Idéal et une cinquantaine d'entrepreneurs de la région ont décidé de construire une maison adaptée aux besoins de Justin.

La directrice générale de l'Association, Josée Lusignan, a dit accompagner la famille pour l'aider à se sortir de la pauvreté. La famille Charron-Perron vivait dans des conditions difficiles, une maison qui était condamnée, il n'y avait pas d'électricité sauf dans la cuisine, des moisissures qui occasionnaient des troubles de santé vraiment graves pour Justin, s'est-elle remémoré.

L'ajout imprévu d'une fondation pour la maison adaptée, coulée en juin dernier, a fait augmenter le coût du projet. Pour récolter les 25 000 $ nécessaires pour tout payer, l'association Le Chemin Idéal a organisé « la Journée de Justin » à Buckingham.

Il s'agissait d'une journée où des commerçants ont procédé à une collecte de fonds, ont offert des tirages ou encore ont donné une partie de leurs profits de la journée en appui au projet.

C'est certain qu'aujourd'hui on sollicite des dons en argent, mais ce qu'on fait aujourd'hui, c'est un don de vie, a dit Pierre Valiquette, un accompagnateur de l'association.

Christine Lamb, propriétaire de la boutique Le Corset, répond aux questions d'une journaliste dans sa boutique.Christine Lamb, propriétaire de la boutique Le Corset, à Buckingham. Photo : Radio-Canada

Christine Lamb, la propriétaire de la boutique Le Corset, a exhorté les membres de la communauté à poser des gestes concrets pour venir en aide à la famille. Il faut qu'on se réveille, la communauté, pour s'entraider pour aider Justin. C'est un enfant qui a besoin de nous, a-t-elle dit.

L'une des copropriétaires de la Crêperie La Maladroite, Caroline Breton, a dit connaître la réalité de familles touchées par de telles situations. Je trouvais ça important en tant que commerce, surtout que l'enfant vient de Buckingham, de s'impliquer généreusement, a-t-elle fait valoir.

La famille, qui vit dans un logement temporaire, s'est dite extrêmement touchée par cet élan de générosité.

C'est immense. On n'aurait jamais pensé que toute une ville aurait pu se mobiliser pour notre enfant, pour notre famille. C'est vraiment gros pour nous, a dit Mme Perron.

La maison de Justin sera dévoilée le mercredi 15 août.

Avec les informations de Florence Ngué-No

Ottawa-Gatineau

Société