•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bière à 1 $ ne séduit pas les Ontariens du Nord

Des comptoirs de brasseries
Vingt-huit brasseries de partout en Ontario sont représentées samedi au Elgin Street Beer Festival de Sudbury. Photo: Radio-Canada / Bienvenu Senga

De nombreuses brasseries nord-ontariennes s'inscrivent en faux contre la décision du gouvernement Ford de réduire le prix plancher de la bière à 1 $.

C’est absolument stupide. Ce n’est pas possible de fabriquer une bière à ce prix-là, lance le propriétaire de la microbrasserie Highlander Brew de South River, Dwayne Wanner.

Le prix plancher actuel est de 1,25 $. M. Wanner affirme que très peu de bières se vendent à ce prix-là.

Les brasseries artisanales fabriquent les bières avec l’orge, le houblon et la levure. On peut faire un genre de bière pour un prix d’environ 2 $, mais ce n’est pas buvable.

Dwayne Wanner, propriétaire de la microbrasserie Highlander Brew

Même son de cloche chez la brasserie Lake of the Woods de Kenora, dans le Nord-Ouest de la province. Le gestionnaire des ventes, Ron Van Schaik, y voit une annonce politique.

Ce n’est pas une action à laquelle nous pouvons prendre part avec la main d’oeuvre que nous recrutons et le coût des ingrédients et des canettes, fait-il savoir.

L’offre par le premier ministre de mesures incitatives aux producteurs de bière qui vendraient leur bière à 1 $ ne convainc pas M. Van Schaik.

Nous croyons qu’il y a des moyens de soutenir les brasseries mais nous voulons vendre un produit de qualité et rémunérer nos employés de manière juste. Ce serait impossible dans les conditions proposées.

Ron Van Schaik, gestionnaire des ventes à Lake of the Woods
Trois personnes sous une tenteJoet Dhatt (à droite) est co-propriétaire de la brasserie Manitoulin Brewery de l'île Manitoulin. Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Joet Dhatt, co-propriétaire de la brasserie Manitoulin Brewery de l’île Manitoulin, estime quant à lui que la décision du gouvernement est une idée appréciable, mais impossible à mettre en place pour une petite compagnie comme la sienne, notamment en raison du coût élevé du transport des ingrédients vers l’île Manitoulin.

Des consommateurs peu convaincus

S'il dit aimer la bière, Robert McDonald, qui réside à Onaping, dans l'ouest du Grand Sudbury, croit que les microbrasseries ne pourraient pas survivre en vendant leurs produits à des prix faibles.

Je veux bien payer plus cher pour leur permettre de faire des revenus.

Robert McDonald, résident d'Onaping
Un homme pose pour une photoRobert McDonald croit que vendre la bière à 1 $ nuirait aux microbrasseries. Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Le Sudburois Reno Carniello, lui, pense que la mesure ne changera rien à son quotidien.

Je soutiendrai les producteurs locaux peu importe le prix de la bière, affirme-t-il.

Pour lui, davantage d'efforts doivent être fournis dans d'autres secteurs comme la santé.

Nord de l'Ontario

Consommation