•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gabriel Nadeau-Dubois en précampagne en Outaouais

Gabriel Nadeau-Dubois répond aux questions d'un journaliste.
Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, était avare de détails sur ses propositions, notamment en santé et en éducation. Photo: Radio-Canada

Le co-porte-parole de Québec solidaire (QS) Gabriel Nadeau-Dubois a tenté de conquérir les électeurs de l'Outaouais cette fin de semaine en vue du scrutin québécois qui aura lieu le 1er octobre.

Un texte de Dereck Doherty

Samedi, M. Nadeau-Dubois a serré des mains au marché public du Plateau en plus de présenter les candidats de la région aux électeurs.

C'est l'occasion de commencer à rencontrer les gens et leur parler de nos propositions, a soutenu M. Nadeau-Dubois.

Il s'est toutefois fait avare de détails sur ses projets particuliers pour la région, s'en tenant plutôt à des propositions générales.

La région a été ébranlée par les chiffres dévoilés sur le sous-financement des services publics en Outaouais. Ce sera de toute évidence l’enjeu de la prochaine campagne dans la région, a affirmé le porte-parole, ne s'avançant toutefois pas sur des solutions spécifiques.

Enjeux en santé

M. Nadeau-Dubois a évoqué l'ouverture des centres locaux de services communautaires (CLSC) 24 heures par jour, sept jours par semaine, et la couverture universelle des soins dentaires comme des propositions de son parti qui résonnent en Outaouais comme ailleurs au Québec.

Le député de Gouin a aussi fait valoir que les récents problèmes du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais étaient l'exemple de l'échec de la réforme Barrette.

Il a aussi attribué le phénomène des patients québécois qui se font traiter en Ontario, enjeu particulier à la région, à cette réforme. C'est le symptôme de services publics au Québec qui ont été affaiblis, a-t-il dit.

Gabriel Nadeau-Dubois parle à des citoyens de Gatineau. Gabriel Nadeau-Dubois est en visite en Outaouais les 11 et 12 août. Photo : Radio-Canada / Dereck Doherty

Appui au train léger

Par ailleurs, le co-porte-parole de Québec solidaire est favorable au projet de train léger de la Ville de Gatineau. On pense que c'est un projet du 21e siècle [...] mais il faut aller plus loin, affirme le député montréalais.

Il souhaite aussi augmenter le nombre d'autobus et réduire de 50 % les tarifs des sociétés de transport de la province.

Un plan en préparation

Gabriel Nadeau-Dubois a affirmé que sa formation politique travaillait actuellement sur un plan économique et écologique en collaboration avec des intervenants de partout au Québec, notamment de l'Outaouais.

Il va y avoir des belles propositions là-dedans pour toutes les régions, y compris l'Outaouais, a conclu M. Nadeau-Dubois.

Gabriel Nadeau-Dubois se trouvera encore dans la région dimanche, à moins de deux semaines du déclenchement des élections.

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale