•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Longueuil évite de justesse la grève de ses sauveteurs

Un sauveteur marche sur le sable, près de l'eau, sur l'île Charron.
La plage municipale de Longueuil Photo: Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

La Ville de Longueuil et ses sauveteurs ont conclu une entente de principe vendredi. La grève de ces employés municipaux, annoncée pour lundi, est donc annulée.

Les activités régulières se dérouleront normalement dans les 25 piscines et les 20 pataugeoires municipales sur le territoire de la ville, ainsi qu'à la plage municipale de l'île Charron.

Les cours de natation et d'entraînement physique auxquels sont inscrites plus de 700 personnes auront également lieu comme prévu.

À la mi-juillet, les 265 sauveteurs et moniteurs de la Ville de Longueuil avaient rejeté à 95 % l'offre de l'employeur. Ils avaient du même coup voté pour la tenue de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève.

Les syndiqués demandaient notamment que les congés et les remplacements soient mieux gérés, que les épreuves de requalification pour le brevet en sauvetage, obligatoires tous les deux ans, soient remboursées, et que les uniformes soient fournis par l’employeur.

Le contenu de l'entente conclue vendredi n’a pas été dévoilé. Tant les membres du syndicat que les instances de la Ville doivent l’adopter officiellement.

Les employés du secteur aquatique de Longueuil sont sans convention collective depuis plus de deux ans.

Grand Montréal

Politique municipale