•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusé de délit d'initié, Chris Collins suspend sa campagne

Un homme en complet avec une cravate suit d'autres hommes alors que plusieurs journalistes tentent de lui parler et de le photographier.
Chris Collins à la sortie d'un tribunal de New York après avoir été accusé d'avoir participé à un délit d'initié. Photo: Getty Images / Timothy A. Clary
Reuters

Le politicien américain Chris Collins, un allié républicain du président Donald Trump, accusé d'avoir participé à un délit d'initié, a annoncé samedi qu'il suspendait sa campagne pour sa réélection aux élections de mi-mandat au Congrès.

Dans un communiqué publié sur Twitter, Chris Collins, élu de l'État de New York à la Chambre des représentants, a déclaré qu'il prenait sa décision dans l'intérêt de ses électeurs, ainsi que dans l'intérêt du Parti républicain et « du programme du président Trump ».

Chris Collins, 68 ans, a été inculpé mercredi pour participation à un délit d'initié concernant une société de biotechnologie australienne, Innate Immunotherapeutics, dont il était membre du conseil d'administration.

Il nie les faits qui lui sont reprochés.

La tension monte chez les républicains, qui se demandent s'ils parviendront à conserver leur majorité en perspective des élections de mi-mandat en novembre lors desquelles les 435 membres de la Chambre des représentants et le tiers du Sénat seront renouvelés. Il suffirait aux démocrates de prendre 23 sièges aux républicains pour prendre le contrôle de la Chambre des représentants.

Chris Collins, qui a été l'un des premiers soutiens de Donald Trump au Congrès, briguait un quatrième mandat de deux ans dans le 27e district, dans la partie ouest de l'État de New York.

Les démocrates se sont saisis de l'affaire et ont évoqué une « culture de la corruption » sous la présidence de Donald Trump, rappelant les affaires qui ont impliqué des membres de l'équipe du président et notamment son ancien directeur de campagne, Paul Manafort, actuellement en procès pour fraude fiscale et bancaire.

Politique américaine

International