•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des policiers patrouilleront dans les couloirs de l’Hôpital Saint-Paul

L'enseigne de l'Hôpital Saint-Paul et son bâtiment en briques rouges sous un ciel bleu
L'enseigne de l'Hôpital Saint-Paul à Saskatoon Photo: Radio-Canada / Trevor Bothorel
Radio-Canada

Des policiers circuleront dans les couloirs et le périmètre de l'Hôpital Saint-Paul à Saskatoon pour endiguer une hausse de vols et d'activités liées à la toxicomanie.

Selon le PDG de l’établissement, Jean Morrison, les patients et le personnel hospitalier craignent pour leur bien-être et les agents de sécurité en place n'ont pas assez de pouvoirs.

« [Les policiers] ont des droits que n’ont pas nos agents de sécurité, explique M. Morrison. Avoir la police non loin sera une bonne chose en cas d'incident ».

Il s’agit notamment de consommation de drogues illicites, de vols de sacs et de troubles de santé mentale. L’hôpital peut répondre aux besoins de personnes malades, mais pas à « des problèmes de communauté », dit M. Morrison.

Il montre du doigt la hausse du taux de pauvreté qui oblige les gens à se procurer de l’argent par tous les moyens.

Les agents de police seront déployés à partir de ce mois d’août, mais l’Hôpital Saint-Paul n’a pas précisé leur nombre ou quand ils seront appelés à parcourir les couloirs.

Saskatchewan

Crimes et délits