•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour au travail lundi pour les employés de Cookshire-Eaton

La salle du conseil municipal de Cookshire-Eaton
La salle du conseil municipal de Cookshire-Eaton Photo: Radio-Canada / ICI Estrie/Carl Marchand

La grève des employés municipaux aura finalement duré trois semaines à Cookshire-Eaton. Vendredi, ils ont adopté à 86 % une entente de principe survenue la veille avec la Municipalité.

Un texte de Christine Bureau

« C’est sûr que ça a été une négociation assez ardue, mais on a réussi à s’entendre et à mettre fin à la grève », souligne le président de la CSN-Estrie, Denis Beaudin.

Selon la CSN-Estrie, l'entente comprend notamment un minimum d'augmentation de 13 % sur six ans. La cinquantaine d'employés aura également la possibilité de cumuler du temps en banque pour partir plus tôt à la retraite. « C’était important pour nous », poursuit-il.

Ceux qui font le déneigement les fins de semaine recevront également une hausse de 1 $ de l’heure. Enfin, une clause de non-ingérence des élus a été adoptée.

« Ça veut dire que les élus municipaux ne peuvent pas aller voir directement des employés, soit pour leur parler de leur travail ou leur donner des consignes. Il y a des personnes responsables dans les municipalités pour ça », explique-t-il.

Cette clause deviendra d’ailleurs la norme pour les employés municipaux syndiqués à la CSN. « C’est une clause qu’on veut instaurer dans toutes les municipalités qui sont syndiqués CSN en Estrie », assure-t-il.

Selon le directeur général de la Municipalité, Martin Tremblay, le retour au travail des employés se fera dès lundi. Pendant la grève, seuls les services essentiels avaient été maintenus.

Estrie

Politique municipale