•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ALENA : Donald Trump menace d’imposer de nouveaux tarifs

Des voitures dans le stationnement d'une usine d'un constructeur automobile.
Les concessionnaires automobiles emploient 156 000 Canadiens. Photo: Reuters / Fabian Bimmer
Radio-Canada

Le président américain menace d'imposer des tarifs douaniers sur les automobiles si le Canada n'entre pas dans le rang afin de conclure une nouvelle mouture de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Donald Trump a lancé ce message vendredi soir sur Twitter, dans le contexte où le Mexique et les États-Unis s’adonnent à des rencontres bilatérales depuis le début du mois. Le Canada est formellement exclu de ces rencontres, qui pourraient se prolonger jusqu'à la semaine prochaine.

Les discussions avec le Mexique « avancent bien », mais « le Canada doit attendre », a écrit le président Trump, tandis qu'il se trouve dans l'un de ses clubs de golf au New Jersey.

Le président Donald Trump en gros plan.Le président Donald Trump, lors d'une rencontre avec des représentants du gouvernement américain à son club de golf de Bedminster, au New Jersey Photo : AFP/Getty Images / BRENDAN SMIALOWSKI

« Leurs tarifs et leurs barrières commerciales sont beaucoup trop élevés. Nous allons taxer les autos si nous ne pouvons pas avoir d'entente », a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral se trouve ainsi dans l’attente. Selon une source bien au fait de la situation, le Canada ne retournera pas à la table de négociation à Washington tant que ses deux partenaires n'auront pas trouvé de terrain d'entente sur certains enjeux, surtout sur les clauses litigieuses des secteurs de l’agriculture et de l’automobile.

Toutefois, si les États-Unis et le Mexique peuvent résoudre leurs différends bilatéraux au début de la semaine prochaine, la source indique que l'équipe du Canada – qui inclura peut-être la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland – pourrait se joindre aux discussions plus tard dans la semaine.

Après sept sessions de négociations, les rencontres à trois s'étaient arrêtées à la mi-juin, à l'approche des élections mexicaines qui ont eu lieu le 1er juillet.

Un accord avant la fin août?

Selon certains médias, la réunion de vendredi entre le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, et le ministre mexicain de l'Économie, Ildefonso Guajardo, s'est conclue alors que plusieurs points restaient à travailler.

Les deux parties ont fait des progrès et elles se rencontreront la semaine prochaine afin de poursuivre leurs discussions, selon les propos de M. Guajardo rapportés par ces médias.
Les représentants américain et mexicain ont tous deux exprimé leur optimisme sur la possibilité de conclure un nouvel accord avant la fin du mois.

Or, selon David MacNaughton, ambassadeur du Canada aux États-Unis, cet objectif serait « ambitieux ». Il a toutefois affirmé qu'il appuyait ces démarches et que les négociateurs canadiens étaient prêts à travailler de longues heures pour y parvenir.

La menace d'imposer des droits de douane dans le secteur automobile n'est pas nouvelle. Washington avait déjà admis, en mai dernier, jongler avec l’idée d’imposer des tarifs sur les voitures et les pièces automobiles.

Les concessionnaires automobiles emploient 156 000 Canadiens, selon l’Association des concessionnaires automobiles du Canada.

Avec les informations de La Presse canadienne

Accords commerciaux

Économie