•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Protection des baleines : sensibiliser le public par le plaisir

Vikie tient des peluches de baleine en s'adressant aux enfants assis devant elle.

Vikie Pedneault et Jean-Philippe Kenney en plein atelier de baleinomorphie

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Radio-Canada

Les enfants qui apprennent à aimer les baleines seront-ils plus enclins à protéger leur environnement? C'est le pari que fait la biologiste Vikie Pedneault, qui a fondé La Baleine Nomade pour faire connaître ce mammifère marin de façon positive et amusante.

Un texte de Catherine Poisson

Parmi les services offerts par l'entreprise, l'atelier de baleinomorphie propose aux jeunes de se transformer en baleine en stimulant leurs cinq sens.

Ils vont voir comme une baleine, manger un biscuit de krill comme les baleines bleues, ils vont chasser comme les baleines, ils vont toucher leur proie, explique Vikie Pedneault.

Les jeunes peuvent entre autres faire l'expérience de l'écholocalisation, le mode de repérage utilisé par les baleines, grâce à un casque qui leur permet de voir une image en noir et blanc de ce qui se trouve devant leurs yeux lorsqu'ils tapent sur le casque pour émettre un son.

Les jeunes tiennent des peluches d'animaux marins et portent un casque qui leur permet de voir une image en noir et blanc de ce qui se trouve devant leurs yeux.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pas facile d'identifier sa proie au moyen de l'écholocation, comme le font les baleines!

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Le but c'est de marquer leur imaginaire pour que, sans qu'ils s'en rendent compte, les enfants retournent à la maison avec un désir de protéger les baleines, explique la présidente de La Baleine Nomade.

C'est une façon sournoise d'intégrer l'environnement dans leur vie. Quand c'est quelque chose qu'on aime, on a tendance à le protéger.

Vikie Pedneault, biologiste et présidente de La Baleine Nomade

Quant à l'ouïe, les enregistrements de chants de mammifères marins, dont un béluga qui a appris à imiter les humains, ne manquent pas de faire fuser les rires.

Notre présentation est axée sur des choses positives et fascinantes qu'ils n'entendront pas ailleurs, comme dans les documentaires, ajoute la biologiste.

Trousses écolos et autres baleineries

Vikie Pedneault estime avoir donné plus d'une centaine d'ateliers à travers la province depuis le lancement de son entreprise en mai 2017.

Depuis, elle a été rejointe par Jean-Philippe Kenney, maintenant le vice-président de l'entreprise, et les deux entrepreneurs prévoient bientôt embaucher une dizaine d'animateurs répartis entre Québec et Montréal.

Le niveau de complexité des présentations est adapté en fonction de l'âge du public, qui est composé d'enfants de services de garde jusqu'aux étudiants de cégeps et aux aînés dans des résidences.

On peut être vraiment surpris des questions scientifiques que posent les jeunes. Il faut être prêt à tout!

Jean-Philippe Kenney, vice-président de La Baleine Nomade

Des questions très simples, comme la façon dont les baleines font des bébés, peuvent demander de grands efforts de vulgarisation scientifique aux deux animateurs.

Vikie tient une peluche de calmar tandis que Jean-Philippe mime l'écholocation.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Vikie Pedneault et Jean-Philippe Kenney visent à éduquer par le divertissement.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

On donne aussi des baleineries, des causeries interactives sur les baleines. On offre ça dans les bars et on discute avec les gens, c'est un mélange entre un spectacle d'humour et un documentaire , précise la biologiste.

L'entreprise offre également une Trousse du défenseur de l'océan qui comprend plusieurs accessoires écologiques, comme une tasse à café réutilisable et une brosse à dents en bambou. La trousse peut être achetée seule ou avec une séance d'information et de conseils personnalisés selon le profil de chaque personne.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Protection des espèces