•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec octroie 50 millions à Montréal pour lutter contre la pauvreté

Une personne en situation d'itinérance dort sur un terrain au centre-ville de Montréal.

Les projets financés bénéficieront à quelque 500 000 personnes vulnérables.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Villeneuve

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec octroie 50 millions de dollars pour cinq ans à la Ville de Montréal pour l'aider à financer sa lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

L'administration de la mairesse Valérie Plante entend ainsi financer quelque 300 organismes et 400 projets dans le cadre du programme alliance pour la solidarité de Montréal.

Les projets financés - qui bénéficieront à quelque 500 000 personnes vulnérables, selon la mairesse de Montréal - touchent différents domaines d’intervention comme :

  • La sécurité alimentaire;
  • Des problématiques socio-urbaines;
  • L’itinérance.

Le ministre de la Solidarité sociale, François Blais, a annoncé l’entente vendredi après-midi en compagnie de la mairesse Plante depuis les locaux du YMCA au centre-ville de Montréal.

Une période de cinq ans

Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, aimerait que le SPVM révise certaines façons de faire concernant les itinérants.

Photo : Radio-Canada

Le financement de 10 millions de dollars par année sur cinq ans constitue une hausse d’un million de dollars par année par rapport à l’entente précédente.

« Cette entente de cinq ans nous permettra de poursuivre nos actions en partenariat avec les organismes qui oeuvrent directement auprès des personnes les plus vulnérables », a déclaré Mme Plante.

« Merci au gouvernement du Québec de nous permettre de penser sur une plus longue période », a-t-elle ajouté.

Cinq ans, cinq ans ça donne du temps pour effectuer du travail terrain sans avoir à toujours se soucier de trouver les sommes nécessaires à sa survie.

La mairesse Valérie Plante

Le ministre Blais a également souligné que cette entente s’inscrivait dans la volonté du gouvernement du Québec d’octroyer à la Ville de Montréal « un véritable statut de métropole ».

« Par son poids démographique au sein du Québec, les besoins de la Ville de Montréal en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale demeurent importants », a conclu M. Blais.

Politique provinciale

Politique