•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération policière d’envergure pour accueillir les Hells Angels

Les explications de Pascal Robidas
Radio-Canada

Des policiers d'un peu partout au pays ont accueilli les membres des Hells Angels qui se réunissent cette fin de semaine en Montérégie dans le cadre d'un événement pancanadien.

Un texte de Gaétan Pouliot

Un comité d’accueil attendait les membres du groupe criminel et leurs sympathisants. La Sûreté du Québec (SQ) a installé des barrages routiers sur l’autoroute 20, dans le secteur de Saint-Hyacinthe, forçant les personnes arborant les couleurs des Hells Angels à s’arrêter.

Alors que l'hélicoptère de la SQ surveillait les lieux des airs, de nombreux policiers ont vérifié l’identité de chacune des personnes avant d’inspecter leurs motos.

Tout près, des policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et d’autres villes et provinces du pays étaient présents pour recueillir des renseignements sur l’organisation criminelle.

Des membres des Hells Angels de la Colombie-Britannique, de la Saskatchewan, de l'Ontario, de l’Île-du-Prince-Édouard et du Québec ont été vus sur la route ou à Saint-Hyacinthe.

Des membres des Hells Angles attendent sur leur moto en file sur la route. La SQ estime que 500 à 700 membres des Hells Angels et leurs sympathisants participeront à ce grand rassemblement Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Pelletier

Vérifications

Tatoués et arborant fièrement les couleurs du groupe, les membres de l’organisation criminelle ont dû longuement patienter durant les vérifications policières.

Certains en ont profité pour manger un sandwich à la crème glacée sous le regard étonné des automobilistes arrêtés à la halte routière.

Un membre des Hells Angels est en train de manger de la crème glacée. Des membres de l’organisation criminelle se sont sustentés en attendant de subir les vérifications policières. Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Pelletier

La SQ estime que 500 à 700 membres des Hells Angels et leurs sympathisants participeront à ce grand rassemblement, qui se déroule dans leur local de Saint-Charles-sur-Richelieu, petite municipalité de Montérégie.

Pour l’occasion, les toits des bâtiments qui se trouvent sur le terrain où se déroule l’événement ont été repeints ''en rouge Hells Angels''.

« C’est une démonstration de force. Ils vont se réunir, ils vont fraterniser, échanger avec leurs confrères du Canada. Surtout, ils vont planter un drapeau et vont être visibles », expliquait Guy Lapointe, directeur des communications de la Sûreté du Québec (SQ), plus tôt cette semaine, ajoutant que cela a aussi pour but de « narguer les autorités ».

Ce n’est pas un party de famille qui se prépare ce week-end. C’est un regroupement de motards criminels.

Guy Lapointe, porte-parole de la Sûreté du Québec

Ce type de rassemblement n’est toutefois pas illégal, dit-il.

Un groupe de Hells Angels de l'OntarioUn groupe de Hells Angels de l'Ontario Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Pelletier

Crime organisé

Justice et faits divers