•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application pour communiquer sans téléphone ni Internet en cas de catastrophe

Barbarita Lara pose devant son ordinateur et tient un téléphone intelligent à la main.

La Chilienne Barbarita Lara a développé l'application S!E, destinée aux personnes victimes d'une catastrophe naturelle.

Photo : Reuters / Rodrigo Garrido

Agence France-Presse

Comment communiquer lors d'une catastrophe si la connexion Internet et le signal téléphonique sont à plat? Une petite entreprise du Chili, pays endeuillé par de nombreux tremblements de terre, propose une application mobile utilisant des ondes radio cryptées de très haute fréquence.

« Imaginez une personne sans accès à Internet, sans signal téléphonique, ne sachant où aller après un tremblement de terre. C'est ce qui m'est arrivé quand je vivais à Viña del Mar avec mon fils de 4 ans », raconte Barbarita Lara, conceptrice de l'application S!E.

C'était en 2010 et un séisme de magnitude de 8,8, suivi d'un tsunami, venait de ravager le centre du Chili laissant derrière lui plus de 500 morts.

Barbarita Lara a alors commencé à réfléchir à un système permettant aux autorités et aux secouristes de communiquer avec les populations privées de signal téléphonique ou de connexion Internet. Sa solution est venue de la bonne vieille radio, avec quelques modifications.

Le principe de son application repose sur l'emploi d'ondes radioélectriques de très haute fréquence, ce qui permet aux utilisateurs de recevoir sur leur téléphone intelligent des alertes et des informations au sujet des points de rassemblement et des centres d'accueil où se rendre lors de catastrophes naturelles.

De plus, un système bidirectionnel permet aux utilisateurs de transmettre l'information à d'autres personnes situées à proximité, selon ce qu'explique la jeune femme de 32 ans, dont le projet a déjà été reconnu et récompensé par le magazine technologique américain MIT Technology Review.

« Nous avons étudié un algorithme de codage à haute fréquence, et nous utilisons l'infrastructure existante du signal FM pour transmettre des données cryptées à une fréquence audio inaudible à l'oreille humaine », précisait l'ingénieure lors d'une conférence de presse jeudi à Santiago.

L'application a été conçue en espagnol, mais la jeune entrepreneure souhaite la développer en d'autres langues pour atteindre diverses populations à travers le monde et ainsi sauver plus de vies lors de catastrophes. « Notre système peut couvrir les endroits les plus reculés. Nous voulons créer un réseau international d'urgence solide », déclarait-elle à l'AFP.

Téléphones intelligents

Techno