•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de 19 % du trafic dans la navette Calgary-Canmore-Banff

Un autobus de On-It à l'arrêt à Banff
Le service d'autobus est offert les fins de semaine et les jours fériés jusqu'au 3 septembre. Photo: CBC / Dan McGarvey
Radio-Canada

La popularité de l'autocar ne se dément pas dans les Rocheuses albertaines. Le nombre de personnes qui ont emprunté le service de navette On-It, qui relie Calgary à Canmore et à Banff pendant les fins de semaine de l'été, a augmenté de 19 % cette année.

Un texte de François Joly

Ce service de navette est le produit d’une collaboration entre plusieurs acteurs régionaux, dont Parcs Canada et les municipalités de Banff et de Canmore. Il avait été inauguré en 2017 en tant que projet pilote. Il permet de se rendre à Canmore et à Banff pour seulement 10 $ les fins de semaine et les jours fériés, de la fin mai au début septembre.

En 2018, 8135 personnes ont pris place à bord de ces autocars, comparativement à 6851, à la même date l’an dernier. Au total, plus de 11 000 personnes avaient utilisé ce service en 2017.

« Samedi dernier, les quatre premiers autocars étaient pratiquement pleins, raconte Jonathan Weal, le directeur régional de la compagnie de transport Southland, qui gère le service On-It. Les billets pour les deux premiers s’étaient tous envolés dès mercredi. »

Démocratiser les montagnes

Selon Jonathan Weal, le service d’autocar donne accès aux parcs nationaux à des personnes qui ne pouvaient pas s’y rendre auparavant. « Nous avons réalisé qu’une bonne partie de notre clientèle ne possédait pas de véhicule », précise-t-il.

« Pour beaucoup de ces personnes, il n’y avait aucune façon de se rendre là-bas. Maintenant, elles ont une option supplémentaire qui leur donne accès à ces magnifiques espaces. »

Pour les municipalités de Canmore et Banff, qui subventionnent en partie le système de navettes, l'augmentation du transport en commun apporte un bénéfice double. Cela permet de freiner l’augmentation du nombre de véhicules en circulation dans le parc, en particulier dans le village de Banff, tout en amenant davantage de visiteurs qui viendront dépenser leur argent dans la région.

Transport local et régional

La popularité du transport en commun augmente également sur le plan local. Le nombre de passagers qui empruntent le service Roam, qui permet de se déplacer à l'intérieur du parc national, a augmenté de 50 % depuis l'année dernière.

Christine Schelstraete se tient devant un bâtiment dans le village de Banff.Christine Schelstraete laisse sa voiture à son hôtel et prend l'autobus pour se rendre dans le village. Photo : CBC

« C’est un service régulier et facilement accessible. Il y a toujours des billets à vendre dans les hôtels », raconte Christine Schelstraete, qui est venue de Sherwood Park pour un séjour à Banff. Elle laisse sa voiture à son hôtel et prend l'autobus pour se rendre dans le village.

Le réseau de transport continuera d'ailleurs de croître. Cet automne, des navettes partiront de Banff en direction du lac Moraine.

Alberta

Tourisme