•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantier Davie obtient un contrat de 610 millions pour trois brise-glaces

Le reportage de Marc-Antoine Lavoie
Radio-Canada

Après sept mois de négociations et d'incertitude, le gouvernement Trudeau confirme l'attribution d'un premier contrat de 610 millions de dollars à Chantier Davie pour l'achat de trois navires et le début des travaux de conversion en brise-glaces pour la Garde côtière canadienne.

Au cours des deux prochaines années, les travailleurs du chantier naval de Lévis convertiront trois navires scandinaves en brise-glaces. Le premier doit être en service dans les eaux du fleuve Saint-Laurent et des Grands Lacs dès l'hiver prochain.

Le contrat devrait faire travailler environ 200 personnes durant 2 ans, selon les estimations de Davie.

« C'est une journée historique! » a lancé Spencer Fraser, directeur général de Federal Fleet Services, une société sœur de Chantier Davie Canada, soulignant que les négociations amorcées l'hiver dernier ont été « longues et dures ».

« On a lancé ça en 2016. Le gouvernement a dit : "Oui, on aime votre idée, mais il faut faire une compétition." Il l'a fait. On a gagné. C'était un travail d'équipe et il faut remercier tout le monde qui nous a aidés », ajoute M. Fraser.

D'autres sommes à venir

Les trois navires achetés en Norvège, qui sont déjà en route pour le chantier naval, arriveront à Lévis dans les prochaines semaines. Les travailleurs se mettront rapidement à l'ouvrage pour mettre à niveau un premier navire afin qu'il soit fonctionnel dès l'hiver prochain.

Puis, ils entreprendront la conversion des deux autres bateaux, qui doivent être prêts à temps pour l'hiver 2020. Le premier navire reviendra ensuite au chantier naval pour que soit terminée sa conversion.

Les 610 millions annoncés vendredi devraient permettre de couvrir les coûts d'achat des trois navires, mais la conversion d’un seul. Des sommes additionnelles sont prévues pour effectuer les travaux qui doivent être achevés à l'été 2020.

Spencer Fraser et le ministre Jean-Yves Duclos au chantier DavieSpencer Fraser et le ministre Jean-Yves Duclos au chantier Davie. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

« Pont vers le futur »

Après la perte de près de 1000 travailleurs depuis l’automne dernier, ce nouveau contrat ne permettra pas de faire rouler le chantier à plein régime, mais Spencer Fraser voit cet engagement avec Ottawa comme « le pont vers le futur ».

Le député de Québec et ministre de la Famille, Jean-Yves Duclos, qui a fait l'annonce à Lévis, reconnaît les défis engendrés par la flotte vieillissante de la Garde côtière canadienne.

« Au cours des prochaines années, il y aura d'autres opportunités, parce que depuis 1993, on n'a jamais eu de nouveaux navires de la Garde côtière. C'est la première fois, depuis le Terry Fox en 1993, que le gouvernement canadien ajoute un navire », affirme M. Duclos.

Plusieurs élus, des sous-traitants, la Confédération des syndicats nationaux et la Chambre de commerce de Lévis, entre autres, se sont mobilisés au cours des derniers mois pour que Davie obtienne ce contrat.

Il resterait environ 450 employés au chantier présentement.

Économie