•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec donne le feu vert au projet de pont ferroviaire à Dolbeau-Mistassini

Philippe Couillard au podium durant la conférence de presse à l'extérieur.

Le premier ministre du Québec et député de Roberval, Philippe Couillard, annonce la construction d'une voie ferrée.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Radio-Canada

Après des mois d'attente, les élus de Dolbeau-Mistassini voient leur vœu exaucé : Québec et Ottawa financeront la construction d'un pont ferroviaire qui enjambera la rivière Mistassini.

Un texte de Catherine Paradis

C’est tout le territoire nord de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du Québec qui devient maintenant accessible par voie ferroviaire.

Luc Simard, préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine

En conférence de presse vendredi matin, le premier ministre du Québec et député de Roberval, Philippe Couillard, a annoncé qu’il allouera 24,1 millions de dollars au projet.

Le gouvernement fédéral injectera 12 millions supplémentaires et la MRC de Maria-Chapdelaine versera 4 millions.

Au total, le projet est évalué à 40 millions de dollars. Les travaux devraient débuter en 2019 et être finis en 2022.

Ce projet-là, c’est un travail d’équipe et on peut être fiers! On est des gens dynamiques qui se prennent en main et qui se disent : "Il n’y a pas de barrières et on fonce."

Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini

Élan pour le développement économique

Le plan est de construire un pont qui sera relié à la voie ferrée existante, de bâtir une gare de triage, de créer un lien jusqu’au parc industriel et de prévoir une surface pour les véhicules d’urgence.

Serge Simard, Richard Hébert, Philippe Couillard, Luc Simard et Pascal Cloutier près de la rivière Mistassini.

Les élus ont annoncé conjointement la construction du pont ferroviaire.

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Plusieurs estiment que ce projet favorisera le développement économique parce qu’il permettra à des entreprises comme Produits forestiers Résolu d’avoir un meilleur accès au réseau ferroviaire nord-américain.

« Pour prospérer, nos entreprises doivent pouvoir bénéficier d’une offre de transport efficace, fiable, moderne et compétitive », a mentionné le premier ministre Philippe Couillard.

« L’accès aux réseaux nationaux et internationaux sera ainsi amélioré, ce qui offrira de nouvelles possibilités d’exportation aux entreprises régionales », a ajouté le député fédéral de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert.

Saguenay–Lac-St-Jean

Transports