•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des hôpitaux de Hamilton se préparent au départ anticipé des médecins résidents saoudiens

L'Hôpital général de Hamilton
L'Hôpital général de Hamilton Photo: Radio-Canada / Fannie Bussieres-McNicoll
Radio-Canada

Les hôpitaux de la ville accueillent 153 étudiants en médecine saoudiens de l'Université McMaster. Ces étudiants ont été rappelés en Arabie saoudite, dans le cadre de la querelle entre Riyad et Ottawa.

Ces hôpitaux préparent une solution de remplacement et assurent que les soins offerts aux patients ne seront pas compromis.

Le chirurgien-chef de l'Hôpital général de Hamilton, Michael Stacey, explique que les résidents travaillent au minimum 40 heures par semaine.

Nous allons devoir évaluer quelles sont nos ressources et, si nécessaire, aller en chercher davantage avant de pourvoir les postes laissés vacants par ces départs, dit-il.

La façade d'un hôpitalL'Hôpital St-Joseph de Hamilton Photo : Radio-Canada / Dave Beatty/CBC News
La façade d'un hôpitalL'Hôpital St-Joseph de Hamilton Photo : Radio-Canada / Dave Beatty/CBC News

Même son de cloche à l'Hôpital Saint-Joseph, où le président-directeur général qualifie la situation d'unique.

Il ne devrait pas y avoir d'impact sur les patients, par contre, il va y avoir un effet domino. Nos médecins enseignants vont sans doute devoir faire des tâches qui sont généralement effectuées par les médecins résidents, explique-t-il.

D'autres établissements au pays font face au même défi. Il y aurait actuellement au Canada 796 médecins résidents saoudiens qui effectuent leurs études postdoctorales, notamment dans les hôpitaux universitaires, selon les estimations du Répertoire canadien sur l’éducation post-MD (RCEP).

Toronto

Société