•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec ne retient pas le projet de complexe sportif de Rouyn-Noranda

L'eau d'une piscine
Une piscine Photo: Radio-Canada

Le projet de complexe sportif de Rouyn-Noranda n'a pas été retenu par le programme québécois de soutien aux installations sportives et récréatives.

Avec les informations de Piel Côté

La première phase prévoyait la construction d'un bassin aquatique, qui était estimé à 15,5 millions de dollars.

Les partenaires devront se réunir prochainement afin de réévaluer le projet.

Le directeur général du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, Sylvain Blais, s'est dit très déçu par la réponse des responsables du programme à Québec.

Une des raisons du refus est que le projet demandait le maximum de subvention à la province, en dollars et en pourcentage, soit, 7,5 millions de dollars ou 50% du projet.

Une situation qui dérange M. Blais. « Je demeure encore convaincu que quand un programme est offert à 50 % de financement, je ne devrais pas perdre ou gagner des points parce que je suis plus ou moins à 50, explique M. Blais. Ça ne me rentre pas dans la tête, ça, ça ne me rentre pas dans ma logique de gestionnaire de fonds publics. »

À titre d’exemple, une subvention a été accordée au projet de complexe multisport de Saguenay. Québec participera à la hauteur de 7,5 millions de dollars, mais cette subvention ne représente que 38% du projet.

Ce bassin aquatique était jugé comme étant une priorité par le conseil municipal de Rouyn-Noranda.

En février, la Ville avait d'ailleurs accordé une subvention à la hauteur de 2,5 millions de dollars pour cette construction.

La mairesse, Diane Dallaire, se dit déçue de constater que le gouvernement du Québec ne retienne pas le projet.

Il y a une grande déception et on souhaite s'asseoir rapidement avec les partenaires et trouver des solutions pour l'avenir, parce qu'on veut vraiment répondre aux besoins de la population et travailler là-dessus.

Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

Le projet de complexe multisports regroupe quatre partenaires, soit la Ville de Rouyn-Noranda, le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et la Commission scolaire de Rouyn-Noranda.

De son côté, le ministre régional Luc Blanchette s'est dit désolé par la décision, mentionnant qu'il avait fait tout ce qu'il avait pu en matière de représentations politiques. Il a toutefois rappelé que la décision était apolitique et appartenait aux fonctionnaires chargés d’appliquer les critères.

« C'est la grande réception pour tout le monde. On ne l'a pas eu du premier coup. Le ministre responsable du programme, Sébastien Proulx, m'a dit qu'il y avait beaucoup de projets de qualité. Malheureusement, il faudra représenter le projet et il faut se garder des défis pour le prochain mandat », détaille M. Blanchette.

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale