•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

NFL : des joueurs protestent de nouveau pendant l'hymne national américain

Il lève le poing en guise de protestation pendant l’hymne national.
L’ailier défensif des Dolphins de Miami Robert Quinn avant le match opposant les Dolphins aux Buccaneers de Tampa Bay, le 9 août 2018. Photo: The Associated Press / Wilfredo Lee
Radio-Canada

Plusieurs joueurs de la NFL se sont agenouillés, ont levé le poing ou ne se sont pas présentés sur le terrain pendant l'hymne national, jeudi soir, avant les matchs préparatoires. Le président américain, Donald Trump, a réagi vendredi matin à ces nouvelles protestations sur Twitter.

Ces gestes sont survenus quelques semaines après que la ligue eut mis de côté sa nouvelle politique sur la conduite des joueurs lors de l'interprétation de l'hymne national américain.

Le circuit Goodell préfère laisser une chance à une entente avec l'Association des joueurs de la NFL (NFLPA). La politique de la ligue permet aux joueurs de protester pendant l'hymne national en demeurant dans le vestiaire, mais leur interdit de s'asseoir ou de poser un genou au sol s'ils sont sur le terrain ou sur les lignes de côté.

Le 10 juillet, la NFLPA a déposé un grief. Elle soutient que la politique est incompatible avec la convention collective et enfreint les droits des joueurs.

Des médias, dont le Miami Herald, ont rapporté que Kenny Stills, un receveur éloigné des Dolphins, et son coéquipier Albert Wilson ont mis un genou à terre pendant l'hymne national avant un match à domicile contre les Buccaneers de Tampa Bay.

D'autres médias ont rapporté que Robert Quinn, aussi des Dolphins, a levé le poing pendant le Star-Spangled Banner.

Michael Bennett, des Eagles de Philadelphie, a marché hors du tunnel et s'est dirigé vers le banc de l'équipe pendant que retentissait l’hymne américain, rapporte le Philadelphia Daily News. Le capitaine des Eagles, Malcolm Jenkins, a levé le poing.

Par ailleurs, plusieurs joueurs des Jaguars de Jacksonville, dont Jalen Ramsey, Telvin Smith, Leonard Fournette et T.J. Yeldon, n’étaient tout simplement pas sur le terrain pendant l'hymne national avant leur match contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, a indiqué le Florida Times Union.

Lors du match entre les Browns de Cleveland et les Giants de New York, pas moins de 10 joueurs des Giants se sont agenouillés en même temps avant l'hymne national.

On ne sait pas pour l’heure combien de gestes similaires de protestation ont été enregistrés durant la douzaine de rencontres disputées jeudi soir.

Une querelle persistante

La controverse sur l'hymne national dure depuis 2016. Le quart-arrière des 49ers de San Francisco Colin Kaepernick s'était alors agenouillé pendant l'hymne national pour attirer l'attention sur l'injustice raciale.

La tension s’est accentuée lorsque le président Donald Trump a déclaré en 2017 que les joueurs qui s'agenouillaient pendant l'hymne national manquaient de respect pour le drapeau américain. Il a même suggéré que les joueurs qui agissaient ainsi devraient être congédiés ou suspendus.

La NFL a d’abord déclaré qu'elle sévirait avec une amende aux équipes ayant des joueurs protestataires, mais elle a finalement décidé de suspendre l'application de sa nouvelle politique et de consulter l'Association des joueurs.

Réaction virulente du président américain

Le président américain a d'ailleurs écrit deux tweets vendredi matin au sujet de ces nouvelles manifestations.

« Les joueurs de la NFL recommencent. Ils s'agenouillent alors qu'ils devraient se tenir debout avec fierté pour l'hymne national. Plusieurs joueurs, de diverses équipes, voulaient montrer leur indignation envers quelque chose que la plupart d'entre eux sont incapables de définir. Ils gagnent une fortune en faisant ce qu'ils aiment », a-t-il écrit.

« Soyez heureux, soyez calmes. Un match de football, pour lequel les partisans qui souhaitent le voir et l'apprécier paient si chers, n'est pas un endroit où manifester. La majorité de l'argent va aux joueurs de toute façon. Trouvez une autre façon de manifester. Tenez-vous debout pour l'hymne national ou soyez suspendus sans salaire », a ajouté Trump dans un deuxième message.

Avec les informations de Reuters, CNN, et ESPN

Football

Sports