•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Et si la Terre était plate? Immersion dans le monde des platistes

Image d'une Terre plate.
À Edmonton, 250 personnes se rassemblent jeudi et vendredi pour la première conférence canadienne des « platistes ». Photo: Radio-Canada / Geneviève Tardif
Radio-Canada

Est-ce que la Terre est réellement ronde? La réponse est connue depuis 2000 ans et été prouvée par la science, mais certaines personnes n'y croient pas. Selon elles, notre planète est plate comme un disque. C'est le cas des 250 personnes qui se rassemblent à l'Hôtel Fantasyland d'Edmonton, jeudi et vendredi, pour la première conférence canadienne des « platistes ».

Un texte de Marie-Pier Mercier

Les personnes rassemblées à Fantasyland ont toutes leur raison bien à elles de penser que notre planète n’est pas ronde. Ce mouvement remet en question l'existence même de l’Univers et des voyages dans l’espace.

Elly Sabourin, une femme de ménage de Saint-Albert, a découvert cette théorie en 2014.

« On m’a menti toute ma vie », croit-elle.

D'un avion, l'horizon est toujours à la hauteur de nos yeux. Si la Terre était ronde, l'horizon serait incliné devant nous.

Elly Sabourin, platiste

Scot Murr, un tatoueur qui a est venu d’Ontario, a quant à lui grandi avec cette théorie.

« C'est ce qu'on m'a enseigné depuis mon enfance. On m'a inculqué que ce qu'on nous enseignait à l'école était faux », explique-t-il.

Je n’en parle pas trop. Les gens pensent que je suis fou.

Scot Murr, platiste

Terre plate, géocentrisme et théorie du complot

De nombreux platistes sont convaincus de la théorie du complot voulant que la NASA et les gouvernements utilisent l'argent des contribuables pour produire des images trompeuses de la Terre.

Des partisans qui écoutent le conférencier Mark SargentLa conférence rassemble des partisans de la théorie de la terre plate. Photo : Radio-Canada

« Nous sommes le centre de tout. Nous vivons dans un système fermé. Cet endroit a été créé pour nous, nous ne sommes pas le résultat du Big Bang », croit Patricia Steere, une ancienne DJ qui fait maintenant la promotion de la terre plate à ses 14 000 abonnés sur sa chaîne YouTube.

Ils seraient quelques milliers au Canada à croire, comme elle, à cette théorie complotiste.

Réalité selon les uns, folie pour les autres

Pour Yves Gingras, titulaire de la chaire de recherche Histoire et sociologie des sciences à l’Université du Québec à Montréal, tout cela tient de la folie.

« C'est une absurdité qui a été réglée il y a environ 2000 ans. Aristote, dans son Traité du ciel et dans son livre de la physique, montrait très clairement que la Terre est ronde », affirme l’expert.

Selon lui, la théorie de la terre plate ne fait toutefois de mal à personne. « C'est des lubies personnelles sans conséquences sociales importantes. »

Internet comme mode de propagation de l'idée

Ce mouvement marginal a tout de même gagné en popularité avec Internet. Le conférencier vedette de l’événement, Mark Sargent, est suivi par près de 60 000 personnes sur YouTube. Son but est de promouvoir le platisme à travers le monde.

Il consacre tout son temps à la cause, mais se fait à l'occasion traiter de désaxé.

Mark Sargent qui regarde un petit globe terresteLe conférencier Mark Sargent est suivi par près de 60 000 personnes sur YouTube. Photo : Radio-Canada

Certaines personnes me demandent même si j’ai déjà été admis dans un hôpital psychiatrique.

Mark Sargent, conférencier

La prochaine conférence, internationale aura lieu, cette fois, à Denver, au Colorado, en novembre.

Alberta

Astronomie