•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une sénatrice s’excuse d’avoir invoqué les origines saoudiennes d’un député libéral

À gauche : Une jeune femme dans une salle de réunion regarde au loin le visage neutre. 
À droite : Un homme debout fait un discours.
Denise Batters s'est excusée auprès d'Omar Alghabra après avoir émis un tweet controversé mentionnant ses origines saoudiennes. Photo: La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
Radio-Canada

La sénatrice conservatrice saskatchewanaise Denise Batters a présenté ses excuses pour un tweet controversé. Le message diffusé le 8 août pouvait suggérer qu'elle pensait que les origines saoudiennes du libéral Omar Alghabra influenceraient son analyse de la querelle entre son pays de naissance et le Canada.

Le tweet de Denise Batters a soulevé de nombreux messages d’indignation, dont certains appellent à sa démission. Cette membre du Parti conservateur du Canada s’est excusée par téléphone et sur Twitter auprès du secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères, Omar Alghabra.

Mon intention était de suggérer que l’expérience de M. Alghabra en Arabie Saoudite lui donnerait une vision unique sur la situation dans laquelle le Canada le Royaume d’Arabie Saoudite se trouvent.

Denise Batters, sénatrice conservatrice

« Je n’ai absolument pas voulu insinuer que le lieu de naissance ou le passé de M.Alghabra ont une quelconque influence sur sa capacité à représenter les Canadiens dans ce problème, comme en aucun autre » a précisé Denise Batters « ce n’est pas ce que je pense ni ce que j’ai voulu véhiculer ».

Le tweet critiqué a été publié peu après la participation d’Omar Alghabra à l’émission de CBC Power and Politics, où il évoquait l’altercation diplomatique entre l’Arabie Saoudite et le Canada. Dans son message accompagné d’un extrait de l’émission, Denise Batters disait « qu’il aurait été intéressant de lui demander si être né en Arabie Saoudite l’influence sur ce dossier. »

Parmi les critiques, le libéral Adam Vaughan a qualifié ce message de « bigoterie xénophobe » et a appelé le chef conservateur à exclure Denise Batters du caucus.

Excuses acceptées

Omar Alghabra a indiqué avoir d’abord pensé que la sénatrice voulait dire que son lieu de naissance influence son jugement. Il affirme cependant avoir accepté les excuses de Denise Batters, qui lui a téléphoné à la suite de ce tweet.

Le secrétaire parlementaire avait répliqué à la sénatrice être « un fier Canadien défendant constamment les droits de la personne », ce à quoi la sénatrice avait répondu ne pas vouloir l'offenser. « Je pensais juste que vous avez une perspective unique à proposer » a-t-elle également précisé, « nous sommes tous tellement chanceux de vivre au Canada, où les droits de l’homme sont appréciés ».

Dans un message sur Twitter, la sénatrice a aussi présenté ses excuses aux Canadiens pour son choix de mots. Le tweet à l’origine de la controverse a été effacé peu après la publication des excuses.

Omar Alghabra est né en Arabie Saoudite de parents syriens.

Saskatchewan

Politique fédérale