•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le français relégué au second plan dans la signalisation routière

Un signal routier indiquant une visibilité réduite en raison de la fumée
La fumée de l'incendie Parry Sound 33, dont la superficie est de plus de 110 000 hectares, a réduit la visibilité sur un tronçon de la route 69. Photo: ministère des Richesses naturelles et des Forêts
Radio-Canada

Le ministère des Transports de l'Ontario (MTO) reconnaît parfois prioriser l'anglais par rapport au français pour la signalisation routière, notamment dans des situations jugées urgentes.

Un texte de Bienvenu Senga

C’est le cas pour un panneau routier se trouvant sur la route 69 à une vingtaine de kilomètres du centre-ville du Grand Sudbury.

Le panneau électronique avertit les conducteurs de la visibilité réduite en raison de la fumée qui émane du feu de forêt Parry Sound 33 et du fait que la route 69 demeure toutefois ouverte.

L'information est en anglais seulement, bien que le Grand Sudbury soit une région désignée en vertu de la Loi sur les services en français.

La situation a été signalée à Radio-Canada samedi et n’avait toujours pas été rectifiée vendredi en début d’après-midi.

On recule [dans notre] approche pour procurer des services aux francophones de la province, du Canada ou aux touristes de la région.

Michel Racine, résident d'Estaire, au sud du Grand Sudbury

Par courriel, le MTO explique qu’étant donné l’urgence de la situation, il a été décidé d’afficher l’avertissement uniquement en anglais pour que les conducteurs soient au courant du danger .

Le Ministère ajoute que même s’il essaie de communiquer dans les deux langues officielles dans les régions désignées,  il n’est pas toujours possible de le faire dans certaines circonstances .

Les arguments ne sont pas raisonnables, selon le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), Carol Jolin.

C'est [parce que] c'est une situation urgente [que] ça devrait être dans les deux langues, en plus [du fait que ce soit] dans une région désignée. ll faut que le message soit entendu par tout le monde.

Carol Jolin, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario
Un homme qui porte une cravate.Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Carol Jolin Photo : Radio-Canada

Le Commissariat aux services en français de l'Ontario a rapporté avoir reçu vendredi matin deux plaintes au sujet du panneau routier.

Par courriel, sa chef des communications stratégiques, Emmanuelle Bleytou, mentionne qu'une collecte d'informations sera d'abord faite afin d'établir si les plaintes sont recevables ou non.

S'il y a lieu, le Commissariat effectuera ensuite une analyse de la réponse du MTO.

Politique provinciale

Politique