•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Naissance d'un condor des Andes au Zoo de Granby

Un poussin condor des Andes en captivité.
Un poussin condor des Andes a éclos le 30 juillet dernier au Zoo de Granby. Photo: Image fournie / Zoo de Granby

Le Zoo de Granby compte un nouveau venu depuis quelques jours, lorsqu'un condor des Andes a éclos après près de deux mois de couvaison.

Il s'agit de la troisième naissance du genre en captivité depuis le début de l'année au sein d'une vingtaine de zoos. Seulement 21 couples ont été désignés pour la reproduction, dont celui du Zoo de Granby, formé d'une femelle de 18 ans et d'un mâle de 29 ans arrivés en 2010. La femelle du condor des Andes pond seulement tous les deux ans.

C'est une excellente nouvelle cet accomplissement, se réjouit Chantal Routhier, conservatrice au Zoo de Granby. C'est une espèce qui est menacée à cause de la perte d'habitat et de l'ingestion de proies qui ont été intoxiquées par les producteurs de bétail.

C'est un oiseau qu'on retrouve sur la côte du pacifique tout le long de l'Amérique du Sud. Il préfère être en altitude, ce qui lui permet de se faire porter par l'air chaud et voir où sont les proies potentielles. C'est le plus gros rapace au monde : il a une envergure d'ailes de plus de 3 mètres et peut peser 15 kilogrammes, précise-t-elle.

Le premier poussin du couple, un mâle, devait pouvoir s'envoler une première fois dans environ six mois.

C'est un développement quand même assez long chez cet oiseau. Ça prend sept ans avant qu'il puisse commencer à se reproduire et il peut se reproduire jusqu'à 50 ans, explique Mme Routhier.

Une caméra a été installée pour permettre aux visiteurs du zoo de voir le poussin.

Estrie

Faune et flore