•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Canadair : l’étouffeur de feu canadien en action

    Un CF-215 déverse sa cargaison d'eau sur un feu de forêt dans les années 1960.
    Les CL-215 et CL-415 ont beaucoup contribué à la lutte contre les feux de forêt au Canada comme à l'étranger. Photo: Radio-Canada

    Les avions bombardiers d'eau canadair sont parmi les éléments de technologie canadienne les plus appréciés à l'étranger. Nos archives conservent des témoignages de la contribution de ces appareils à la lutte contre les incendies de forêt à travers l'histoire.

    Les avion canadairs se spécialisent dans la lutte contre les incendies.

    Ce sont les plus célèbres avions-pompiers du monde. Dans certains pays, la France par exemple, le mot « canadair » est devenu synonyme de bombardier d’eau.

    Le CL-215 apparaît au début en 1963. Nos archives possèdent les enregistrements d’une émission produite cette année-là par Radio-Canada/CBC, Canada magazine.

    Canada magazine, 1963

    Le journaliste Jean-Louis Gagnon prête sa voix à un reportage qui montre l'utilisation du CL-215 contre les feux de forêt en Colombie-Britannique.

    Destinée à la promotion du Canada à l’étranger, elle n’a cependant jamais été présentée aux téléspectateurs canadiens.

    En 2009, Bombardier commence la production du CL-415 qui remplace le CL-215.

    C’est un appareil imposant. Il est long de 19,82 mètres et est muni d'ailes qui possèdent 28,60 mètres d’envergure. Le CL-415 peut transporter 6140 litres d’eau en faisant le plein directement en vol en effectuant un rase-mottes au-dessus d’un plan d’eau.

    Le téléjournal/Le point, 22 août 2001

    Le 22 août 2001, le journaliste Jean Saywer effectue un vol dans un CL-415. Il en rend compte dans un reportage au Téléjournal/Le point animé par Josée Thibeault.

    Jean Sawyer constate l’agilité du grand oiseau et nous explique comment il fonctionne.

    Il dément au passage une légende urbaine. Il est impossible qu’un être humain soit aspiré par un CL-415.

    Le remplissage de l’eau s’effectue grâce à des écopes qui sont de la taille d’un verre et grillagées. Un petit poisson aurait de la peine à y entrer.

    Le film La turbulence des fluides de la cinéaste Manon Briand et le livre Le monde selon Barney de l’écrivain Mordecai Richler ont donc pris des libertés avec la réalité.

    Le canadair CL-415 est utilisé un peu partout dans le monde pour combattre les incendies de forêt. Il n’est pas farfelu de croire que ces avions seront de plus en plus utilisés au cours des prochaines années.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Techno