•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un survivant de l'accident des Broncos se lance dans le hockey sur luge

Ryan Straschnitzki sur une luge de hockey dans l'aréna.

Ryan Straschnitzki s'entraîne au hockey sur luge à Calgary.

Photo : La Presse canadienne / Todd Korol

La Presse canadienne

Ryan Straschnitzki s'entraîne au hockey sur luge avec l'ancien entraîneur de l'équipe nationale, Chris Cederstrand.

Le jeune Albertain de 19 ans est paralysé de la taille aux pieds depuis l’accident d’autocar des Broncos de Humboldt en avril.

Il s’est entraîné mardi, sous l’œil attentif de M. Cederstrand. « Quand on est sur la glace, on n'a plus de soucis. Donc, j’aime juste être là et m’amuser », raconte le jeune sportif.

« C’est très excitant. On apprend une nouvelle façon de jouer, et j’aime ça. Donc, tout va bien. Avec un peu de chance, je vais m’améliorer », dit-il.

Ryan Straschnitzki sur sa luge de hockey, sur la glace.

Ryan Straschnitzki a été blessé dans l'accident des Broncos de Humboldt, qui a fait 16 morts et 13 blessés.

Photo : La Presse canadienne

Le hockey sur luge est un des sports les plus populaires aux Jeux paralympiques d’hiver. C'est devenu une épreuve officielle, en 1994, à Lillehammer, en Norvège.

Plutôt que d’avoir des patins aux pieds, les joueurs s’assoient sur des luges munies de deux lames, ce qui permet à la rondelle de glisser sous la luge.

Les joueurs utilisent deux bâtons, qui ont une extrémité pointue pour pousser et prendre de la vitesse, et l'autre pourvue d'une lame pour manier la rondelle.

Ryan Straschnitzki explique que le plus difficile est de garder l’équilibre. « La luge et la façon de bouger sont très différentes, c’est quelque chose que je dois améliorer. »

Ryan Straschnitzki reçoit de l'aide pour monter sur la glace.

L'entraîneur de Ryan Straschnitzki considère que la pratique de ce sport est une excellente méthode de rétablissement pour le jeune sportif.

Photo : La Presse canadienne

Son entraîneur pense que le fait de pratiquer ce sport et l'engagement de Ryan devraient beaucoup aider son rétablissement à long terme.

« Je crois que c’est absolument formidable pour lui. Je sais ce que c’est que d’être un jeune qui veut faire carrière dans le hockey. En jouant au hockey junior, la glace devient ta deuxième maison », affirme Chris Cederstrand.

Lors de l’entraînement de mardi, Chris Cederstrand parcourait la glace à pleine vitesse, pivotait sur sa luge et bombardait le filet de rondelles. C’est ce que Ryan vise de faire un jour.

Il est incroyable. Les virages, les tirs… C’est ce que je veux faire un jour.

Ryan Straschnitzki

Saskatchewan

Hockey